Voiture connectée : comment gérer les pièces de voiture ?

Voiture connectée : comment pourront-elles traiter les problèmes techniques liés aux pièces ?

Si vous suivez l’actualité de l’industrie et de la technologie en général, vous n’avez pas pu passer à côté de la dernière tendance en matière d’automobile : les voitures connectées.

Que ce soient des voitures autonomes, des voitures avec électronique embarquée ou des voitures équipées d’une intelligence artificielle, l’industrie automobile tend de plus en plus vers une automatisation des process ainsi que des fonctions.


La question qui se pose est la suivante : comment gérerons-nous les changements de pièces de voiture à l’avenir ? C’est la question à laquelle nous allons tenter de répondre dans cet article ! On vous en parle !

La voiture connectée, une révolution en matière d’automobile :

Les premières voitures connectées sont apparues sur nos routes à l’aube des années 2010. Si les premiers systèmes électroniques embarqués consistaient en de petits ordinateurs de bord avec GPS et radio intégrés, les systèmes ont rapidement évolué.

En effet, certains modèles de voiture ont aujourd’hui l’équivalent d’un smartphone en guise d’ordinateur de bord et il est aujourd’hui possible de passer ses appels en Bluetooth, recevoir ses mails et ses SMS sur son ordinateur de bord, mais aussi utiliser une connexion 4G pour recevoir des services de radio ou de géolocalisation encore plus poussés que via le système GPS.

Cette révolution des équipements automobiles pose désormais la question du remplacement des pièces de voiture et des futurs métiers liés au traitement des problèmes techniques de voiture. Si certains conducteurs trouvent leurs pièces sur des sites spécialisés comme ici sur Nessycar, une majorité fait encore appel à des garagistes spécialisés…

Vers une anticipation des problèmes de pièces de voiture ?

L’une des révolutions certaines que l’on peut attendre au vu des innovations technologiques en cours, c’est celle des diagnostics automatiques. En effet, là où les voitures actuelles nécessitent un passage en garage pour diagnostiquer d’où provient telle ou telle panne, les voitures du futur pourront certainement diagnostiquer via l’ordinateur de bord d’où provient la panne ou alors prévenir à l’avance le conducteur du besoin de remplacer telle ou telle pièce.


C’est une option déjà disponible sur la plupart de nos ordinateurs actuels qui nous préviennent de changer nos batteries ou notre mémoire vive, et il est intéressant de noter que cette option pourrait très bien être implantée dans les ordinateurs de bord de véhicule grand public à l’avenir.

À lire : le modèle X de Tesla bientôt une flotte de voiture de Police

Vers une transformation du métier de garagiste ?

Là où l’avènement des voitures connectées risque de changer grandement les choses, c’est aussi pour le métier de garagiste. Là où il y a dix ans, les garagistes étaient surtout experts en mécanique, ils doivent aujourd’hui être experts en électronique. On pourrait très bien imaginer que les futurs garagistes en chargent du remplacement des pièces de voitures doivent avoir des connaissances poussées en micro-informatique et pourquoi pas en codage ou en intelligence artificielle.

Avec l’arrivée prochaine des voitures autonomes sur nos routes, les changements de pièces de voitures électroniques et la programmation vont entrer petit à petit au cœur de ces métiers et dans le quotidien des conducteurs eux-mêmes ! Affaire à suivre donc !

Vous l’aurez donc compris, les problèmes liés aux pièces de voiture et les métiers de l’automobile risquent de changer grandement dans les années à venir. L’avènement des voitures autonomes et celui de l’électronique embarquée vont changer les habitudes des conducteurs, mais aussi celles des industriels automobiles qui auront affaire à de nouvelles problématiques de pièces de voiture, mais aussi en intelligence artificielle. Des chantiers titanesques qui traduisent un basculement de la société vers le tout connecté !

À lire : Byton le SUV 100% électrique


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*