Hyperloop : Le projet futuriste est lancé

Premiers essaies d'ici 2018

Il y a un an déjà nous partagions l’annonce du projet Hyperloop : un train supersonique pour voyager à 1220km/h voilà ce qu’il en est aujourd’hui. Le grand projet Hyperloop Transport Service lancé par l’entrepreneur Elon Musk a enfin obtenu un feu vert pour démarrer la construction de première infrastructures à Toulouse.

Premier essaies lancés pour l’hyperloop :

Le fondateur d’Hyperloop Transportation Technologies a annoncé lors du salon Autonomy le lancement de leur grand projet de transport du futur. En février 2018, débutera donc la construction d’une première piste d’essaies d’1 kilomètre.

La société espère pouvoir faire de premiers essais grandeur nature six mois après la construction. Un centre de recherche va être construit sur l’ancienne base militaire de Francazal, dans la banlieue sud-ouest de la ville rose.


Un essai sans passager a déjà eu lieu dans le Nevada. Les premiers résultats ont été observés par Richard Branson , patron du groupe britannique Virgin Hyperloop One. Le prototype a lévité pendant 5 secondes à 112 km/h. On est, certes, loin des prédictions de 12000 km/h pour le projet final. Mais le projet convainc néanmoins de plus en plus de monde et s’avère prometteur.

Et ils ne comptent pas s’arrêter là puisque l’entreprise projette de le développer dans sept autres pays comme en Inde, en Slovaquie, aux Emirats Arabe Unis et en Corée du Sud

Le projet futuriste d’Elon Musk :

Pour ceux qui n’ont pas encore entendu parler du grand projet, Hyperloop c’est un nouveau moyen de transport imaginé par l’entrepreneur Elon Musk le célèbre milliardaire qui est déjà à l’origine des navettes spatiales SpaceX ou encore des voitures électriques semi-autonomes Tesla.

Ce grand projet est une navette qui filera à la vitesse du son en lévitation à l’intérieur d’une piste cylindrique à basse pression. Le système, totalement innovant, utilisera la lévitation au-dessus de rails magnétiques. La navette est également écologique, puisque l’intégralité du système fonctionnera grâce à des panneaux photovoltaïques disposés sur le haut des tubes.

Encore des points positifs pour le projet, car celui-ci est totalement indépendant des conditions météorologiques, mais sera aussi plus flexible sur les horaires que les transports en commun existants. Voilà de quoi leur faire de la concurrence. La société nous fait aussi la grande promesse que le projet sera très abordable pour les voyageurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*