La voiture de police Tesla model X bientôt sur les routes

La supercar de police Tesla s'implante dans de nombreux pays du monde

Tesla frappe à nouveau en proposant un modèle à un tout autre public. En effet le constructeur a décidé de produire une voiture destinée à la police. Objectif : Fournir les départements de police du monde entier. Alors est-ce en bonne voie ?

Tesla model X un véhicule pour la police :

La voiture avait été présentée au grand public il y a déjà 6 ans au Salon international de l’automobile de Genève. Commercialisé depuis 2015, aux USA il est disponible en France depuis 2015. On ne compte cependant aucune commande de la part de la police française mais plusieurs villes ont d’or et déjà décidé de s’équiper du model X de Tesla.


Notamment aux États-Unis, à Los Angeles et à Denver. Également, le département de police de Scotland Yard pourrait aussi se laisser tenter par la super-car. Par ailleurs, un peu plus près de chez nous, au Luxembourg la police a déjà passé commande pour deux véhicules.

Les policiers luxembourgeois disposeront donc bientôt de deux super-cars comme véhicules d’intervention. Totalement adaptés aux couleurs du département de police du pays, les deux modèles X seront livrés en orange et ornés du drapeau du Luxembourg. Les deux voitures seront mises en service d’ici cet automne.

Mais quelle performance propose ce modèle ?  Il est d’abord important de préciser que la voiture Tesla est un modèle haut de gamme, toujours 100% électrique avec une belle puissance. Puisqu’elle dispose de 700 chevaux et une autonomie de plus de 400 km. Il lui faut un peu moins de 6 secondes pour passer de 0 à 100 km/h.


À lire : Porsche annonce un investissement de 6 millions de $ dans l’hybride 

La supercar Tesla un bon investissement pour la police ?

Ce n’est évidemment pas la voiture la plus puissante que Tesla ait pu présenter par rapport à ses différents modèles existants. Mais elle suffit largement à l’utilisation que peuvent en faire les services de police. Le modèle déjà utilisé aux USA depuis quelques temps, aurait cependant rencontré différents problèmes majeurs : notamment au niveau des freins. Ce qui aura poussé le constructeur à demander un retour de tous les modèles construits lors de l’année 2016 (la série défaillante).

Ce qui a fortement remis en question les départements de police qui souhaitaient investir chez Tesla. Jusqu’a même évincer totalement cette idée. D’autant plus lorsque que l’on sait que la voiture coûte pas moins de 100.000 euros. Un investissement important pour les États qui s’intéressent à s’équiper de véhicule performant, alors, que la concurrence dans le domaine est rude, on comprend que certains pays y réfléchissent à deux fois.

À lire : Byton dévoile son SUV électrique et intelligent


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*