Uber et la NASA s’associent pour créer des taxis volants

Lancement des taxis volants dès 2020

Los Angeles, Dallas Forth Worth et Dubaï seront les premières villes qui auront le privilège de découvrir les voitures volantes créées grâce à l’alliance d’Uber et de la NASA. Le nom de ce tout nouveau programme ? « UberAir », un nom qui en dit long sur cette nouveauté en matière de transport.

Des taxis volants UberAir :

La première motivation de cette nouvelle conception aérienne, complètement économe, imaginée par Uber et la NASA, a été de répondre au problème d’embouteillages. Notamment à Los Angeles où le congestionnement est si important qu’il classe cette ville en tête de liste des villes les plus embouteillées du monde.

Lors du déploiement de UberAir, les vols seront assurés par un pilote, mais les deux entreprises ont pour objectif de développer à terme une aviation totalement automatisée. Les premiers vols seront effectués en 2020. Cette technologie sera disponible pour les utilisateurs dès 2023. Uber effectuera ses premiers vols à Dallas puis à Los Angeles, l’objectif étant que des taxis volants soient mis en place pour les Jeux olympiques de Los Angeles en 2028, événement qui attirera beaucoup de monde sur place et qui densifiera à coup sûr le trafic.  


Une innovation très futuriste :

Les taxis volants décolleront et atterriront en haut d’un immeuble grâce à l’installation de « vertiports ». Il s’agit d’un système mis en place par l’ex-ingénieur de la NASA, Mark Moore, appelé VTOL « vertical take off landing », plus précisément le décollage et l’atterrissage à la verticale. Uber ne construira donc pas ses taxis volants lui-même, mais fera appel à un réseau de partenaires. 

Uber préfère stimuler le développement de ce marché en relançant le débat sur les restrictions de l’espace aérien qui est aujourd’hui un frein à la réalisation de ce projet attractif. En effet, il faut voir la sécurité en priorité.

Mais Uber prévoit déjà par la suite de développer d’autres concepts de marchés aériens, toujours avec la collaboration de la NASA, comme un service d’aviation à la demande car Uber n’est pas la seule entreprise positionnée sur ce créneau, elle cherche déjà à se démarquer par d’autres innovations. En effet, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à se positionner sur ce marché, par exemple Volvo ou encore Airbus, Volocopter à Dubaï, Toyota, Google et même en France avec l’arrivée de Pégase pour la jeune société Vaylon.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*