Dormir chez l’habitant au Vietnam : tout ce qu’il faut savoir

Vivre une expérience unique et très enrichissante, c’est bien ce que l’on recherche durant un voyage, non ? Pour cela, rien de tel que d’aller à la rencontre des habitants et de partager leur mode de vie. Vous l’aurez compris, si vous voulez vivre de vraies expériences en voyage, pensez à séjourner chez l’habitant. Non seulement, c’est une belle manière d’échanger avec les locaux et d’en apprendre plus sur leur culture, mais aussi de favoriser l’économie locale, donc de voyager responsable. Cet article vous livre toutes les informations nécessaires si vous comptez vous loger chez l’habitant durant votre séjour au Vietnam.

À lire : 7 recettes faciles à réaliser avec son enfant

Loger chez l’habitant lors d’un séjour au Vietnam : pourquoi cette option ?

Lors de votre voyage au Vietnam, il est fort probable qu’on vous propose de visiter de petits villages parfois éloignés à la rencontre des ethnies minoritaires et en apprendre plus sur leur culture et leur mode de vie. Cliquez ici pour en savoir plus sur les visites à faire au Vietnam. Au cours de cette visite, l’agence pourra donc vous proposer de passer quelques jours chez l’habitant. Mais, pourquoi cette option ?

Séjourner chez l’habitant est un excellent moyen de voyager responsable. Ce type de logement tient compte des impacts économiques, sociaux et environnementaux du pays. Tout d’abord, c’est une excellente manière de favoriser l’économie locale, mais aussi de réduire l’impact environnemental d’une nuit à l’hôtel. Les complexes hôteliers sont souvent de grand consommateur de ressources naturelles comme l’électricité, l’eau… De plus, ils génèrent des quantités importantes de déchets.


Loger chez les locaux est aussi une opportunité d’aller à la rencontre des habitants. Durant votre séjour, vous aurez le temps d’observer et de participer à la vie quotidienne des populations locales. Vous pouvez donc en apprendre plus sur leur mode de vie, leur culture, leur tradition et l’histoire de leur pays. Si l’envie vous prend, vous pouvez même participer à des tâches journalières comme préparer le repas. Ce sera l’occasion rêvée d’apprendre à cuisiner des plats traditionnels. Lorsque vous choisissez de loger chez l’habitant, vous pouvez aussi espérer faire quelques économies sur le budget logement. En effet, le tarif pratiqué est généralement moindre que dans les hôtels.

À lire : Top 10 des publicités les plus chères du monde

Séjourner chez l’habitant : ce à quoi vous devez vous attendre

Avant d’expérimenter la nuit chez l’habitant au Vietnam, vous devez connaître certaines informations importantes. Tout d’abord, sachez que le confort ne sera pas toujours au rendez-vous. Mais voyager, c’est avant tout sortir de sa zone de confort. Alors, si vous êtes prêt à vivre le mode de vie local, cette option est faite pour vous.

Les maisons sont souvent construites en bois, et la plupart du temps sur pilotis. Elles sont plus ou moins décorées. À l’intérieur, on trouve une grande salle qui sert d’espace commun. Les repas sont la plupart du temps pris dans cette pièce, autour d’une grande table sur des chaises ou assis sur le sol. C’est également dans cette même pièce que vous allez dormir. Lorsque la nuit tombe, des espaces souvent séparés par des rideaux sont créés. On vous fournira une couchette molle assez confortable, des oreillers, des couvertures et une moustiquaire. Si la maison d’hôte est assez grande, la famille d’accueil peut vous proposer de dormir dans une chambre indépendante.

Les salles de douches et les toilettes se trouvent souvent à l’extérieur de la maison. Elles n’offrent pas le confort absolu, mais c’est tout à fait pratique. La cuisine se trouve aussi dans une pièce annexe située à l’extérieur. Il est également bon de noter que les ethnies minoritaires ont l’habitude de se lever très tôt pour partir travailler. Il faut donc se préparer à ce mode de vie. Attendez-vous à entendre beaucoup de bruits tôt le matin ! Profitez de cette occasion pour vous lever tôt et respirer l’air frais de la montagne ou préparer le petit déjeuner.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *