Cartographie : l’Hyperloop le train qui reliera le monde entier ?

La carte du monde relier par le train hyperloop d'Elon Musk

Hyperloop, c’est le projet extraordinaire d’Elon Musk fondateur de Tesla. Toujours en phase d’essai, on se retrouve déjà à rêver d’un monde nouveau si le fameux train venait connecter les pays et les continents entrent eux. Reliant ainsi le monde entier comme un métro peut relier chaque extrémité d’une ville.

Voici à quoi pourrait ressembler le plus grand métro du monde, si l’Hyperloop devenait le transport de demain.

Hyperloop un transport à très grande vitesse :

Ce projet futuriste imagine un train qui fonctionnerait par magnétisme et permettrait de relier deux points distants à une vitesse de 1000 km/h. À cette vitesse n’importe quel trajet sera réduit de plus de la moitié, au vu des temps de trajets que nous offrent nos transports à l’heure actuelle.

Un Paris-Marseille en 45 minutes, ça pourrait bien être possible un jour ! Et à moindre coup parait-il, puisque l’une des promesses de Tesla c’est de rendre ce transport abordable et cela malgré la technologie et l’efficacité de celui-ci.

Des essais ont déjà été effectués face à un public à 640 km/h et ainsi qu’à vitesse réelle dans un tube adapté, mais cette fois-ci, sans public. On est encore loin du résultat imaginé, mais cela rend le projet toujours un peu plus réel. Reste encore quelques petits détails à régler pour le constructeur, puisqu’on imagine qu’à cette vitesse les passagers risquent d’être pris de vertiges.

À lire : Hyperloop : un train supersonique pour voyager à 1220 km/h 


Relier le monde par l’hyperloop :

Malgré cela, on a envie d’y croire nous à ce beau projet ! On s’imagine alors forcément, quel impact pourrait avoir une telle invention sur notre monde actuel. D’où cette carte. Sur laquelle imagine-t-on un monde où il sera possible d’atteindre le continent américain ou océanien en un rien de temps ?

Monde métro hyperloop

Cette carte, ressemblant fortement à celle d’un métro, elle a pourtant été créée en 2003, date à laquelle le projet d’Elon Musk n’existait pas, du moins, pas publiquement. C’est en fait l’œuvre d’un journaliste britannique nommé Mark Ovenden. Cette carte reste purement hypothétique, voir idyllique pour les férus de voyages.

Mais si le projet d’Hyperloop voit le jour, on peut très vite s’en rapprocher. Relier Las Vegas à Los Angeles en moins d’une demi-heure, et Paris Marseille en moins d’une heure, c’est la promesse de Tesla d’ici de 2021. Vous imaginez prendre le train pour partir au Japon ou en Australie ? Pari surréaliste ? C’est le pari que se sont fixé Elon Musk et son équipe ! Affaire à suivre…

À lire : Spotmini le chien robot de Boston Dynamics ouvre des portes


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*