La Chine expérimente le plus grand purificateur d’air au monde

Dépolluer l'air grâce à une tour 100% écolo, c'est le projet de la Chine !

C’est dans la ville de Xian, surtout connue pour ses guerriers de terre cuite, qu’un purificateur d’air de 100 mètres de haut a été construit. La ville arbore, de loin, le plus grand purificateur d’air au monde et moins d’un an après la tour ferait déjà preuve de son efficacité. 

Focus sur cette innovation écologique qui pourrait bien inspirer le reste du monde !

Un tour avec filtrage d’air écologique :

La pollution est l’un des gros problèmes de la Chine. Les dégâts sont immenses, mais le pays tente d’y remédier. Un purificateur d’air de 7 mètres de hauteur avait déjà été construit à Pékin. L’expérience a été réitérée dans la ville de Xian qui se trouve dans la province de Shaanxi. Dans cette région on se chauffe majoritairement au charbon. Le taux de particules nocives dans l’air est classé comme “insalubre” par le site d’observation Aqicn. Au vu du danger pour la santé des habitants, la ville de Xian a été choisie pour porter l’expérience de cette première tour de dé-pollution géante

Le purificateur d’air fonctionne grâce à un système de filtrage biologique. Des serres ont été construites à la base de la tour et aspirent l’air ambiant. L’air est ensuite réchauffé, toujours dans un but soucieux de l’environnement, puisque le purificateur fonctionne grâce à l’énergie solaire. Puis, l’air monte dans la tour, où il passe ensuite au travers de plusieurs couches de filtres purifiants. Avant de ressortir, au sommet de la tour.


À lire : 20 petits villages incroyables coupés du monde

Premiers résultats de la tour purificateur d’air en Chine :

La tour serait parfaitement opérationnelle, et surtout efficace. C’est du moins ce que rapporte le média chinois South China Morning Post. Le professeur Cao Juni rapporte dans les colonnes du journal un premier bilan positif. En effet une étude menée par l’institut de l’environnement de l’Académie Chinoise affirme avoir pu mesurer la pollution de l’air grâce à l’installation d’une douzaine de capteurs.

Le professeur, qui dirige l’étude, rapporte des améliorations de la qualité de l’air, sur une zone de 10km². La tour aurait, depuis son lancement produit, pas moins de 10 millions de mètres cubes d’air pur par jour. Selon lui, le taux de particules fines aurait baissé de 15% durant les pics de pollution de la ville cet hiver.

Ces chiffres ne sont pas officiels. En effet aucun chiffre ni tableau n’ont été communiqué pour vérifier ses informations. Prenant en compte le fait que ce projet soit à l’initiative du professeur, il a tout intérêt à vanter les bienfaits de celui-ci. Mieux vaut prendre du recul sur ces informations jusqu’au mois de mars prochain, date à laquelle les chercheurs prévoient de publier des données détaillées des performances de la tour.


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*