Comment réussir son entretien annuel ?

Le salarié doit profiter de l’entretien annuel pour se mettre en valeur auprès de son employeur, d’être écouté et de faire des recommandations. 

C’est également une occasion de parler de projets. En effet, cet entretien est un moment privilégié pour faire des demandes de formation, d’augmentation de salaire ou encore de promotion.

Comment se vendre et se défendre correctement ? Pour réussir un entretien annuel, il est important de bien s’y préparer, de savoir ce qui a été effectué, ce qui doit encore être fait et ce que l’on souhaite réaliser. 

Adopter une attitude positive et objective

Des décisions importantes résultent généralement d’un entretien annuel. Il est nécessaire qu’il s’effectue avec positivité, objectivité et ouverture d’esprit. Il faut également qu’il soit constructif.

En effet, pour qu’il soit réussi, il est nécessaire d’être dans un bon état d’esprit et de se baser sur des faits concrets. Le salarié doit être en mesure de se remettre en question, d’essayer d’avoir un regard juste sur la qualité de son travail et de rester le plus factuel possible. Sans cela, l’évaluateur risque d’avoir l’impression qu’il se survend.

Avec l’attitude d’une personne qui a envie d’évoluer et confiance en elle, on a plus de chances d’être entendu et compris.

À lire : Quel CRM choisir pour son entreprise ?

Se mettre en valeur

Le travail est toujours jugé en fonction des performances du salarié. Elles sont évaluées à partir de dossiers traités, projets réalisés, clients obtenus, ventes conclues, etc. Lors de l’entretien annuel, il faut les analyser, les relever et savoir les mettre en avant.


C’est également le moment de montrer que l’on est capable d’analyser et d’améliorer chaque situation avec maturité. La volonté de participer au développement de l’entreprise est toujours appréciée durant un tel entretien.

Faire un bilan de l’année

Le bilan doit contenir non seulement les résultats positifs de l’année, mais également les freins rencontrés et les améliorations à apporter. En l’établissant, il convient de rappeler les objectifs quantitatifs et qualitatifs fixés, et voir s’ils ont été atteints ou non.

Soulignons que l’entretien annuel est également le meilleur moment pour discuter des désaccords entre collaborateurs et faire une projection de l’année à venir. 

À lire : Stratégie d’entreprise, de quoi parle t-on ?

Parler de l’avenir

Cette partie consiste surtout à lister ses échecs et à proposer des solutions. Pendant l’entretien, il est intéressant de suggérer des objectifs réalistes pour l’année suivante. Il serait aussi judicieux d’en profiter pour parler de ce que l’on aimerait faire de nouveau. 

Aussi, il faut revoir ses ambitions, penser aux formations pouvant être utiles et envisager des axes de progrès en matière d’organisation, de management, etc. 

Effectuer des demandes particulières

C’est aussi le bon moment pour demander une promotion ou une augmentation. Cependant, il est conseillé d’avancer de bons arguments pour justifier les demandes. L’idéal serait de proposer une fourchette de salaire, tout en restant ouvert à la négociation.

Dans le cas où l’on ne soit pas d’accord sur certains points, il ne faut pas hésiter à demander un délai de réflexion supplémentaire pour prendre du recul et trouver un terrain d’entente.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *