Entrepreneurs : l’ensemble des aides en vigueurs

Afin de faire face à cette crise que nous traversons divers dispositifs ont été mis en place afin de relancer l’économie. Les entreprises peuvent bénéficier de multiples aident que nous allons rappeler.

L’aide forfaitaire à 1500

Depuis le début de la pandémie le gouvernement a vite réagi en instaurant une aide de 1500€ pour les entrepreneurs avant subit une baisse de leur chiffre d’affaires. En août seuls les secteurs les plus touchés par la crise ainsi que les secteurs en lien avec les secteurs les plus touchés peuvent encore bénéficier de cette aide. Ces secteurs ont été listés sur le site du gouvernement. En plus de ça les entreprises de ces secteurs doivent toujours remplir les conditions de pertes de chiffre d’affaires.

Si vous gérer une entreprise à deux ou plus (plusieurs gérants) sachez que vous ne pouvez obtenir l’aide de 1500€ que pour votre entreprise et non pour chaque gérant.

La demande d’aide se fait directement sur votre compte impot.gouv

Réduction de cotisations sociales

Après avoir gelé les cotisations sociales des entreprises en difficultés dans un premier temps, depuis le mois de juillet le prélèvement des cotisations à bel et bien repris.
Toutefois pour les entreprises appartenant là encore à certains secteurs peuvent bénéficier d’une réduction de cotisations sociales (pour les revenus de l’Indépendant) à hauteur de 2400€.

À lire : Stratégie d’entreprise, de quoi parle t-on ?


Aide à l’embauche d’un apprenti

Les apprentis font partis des travailleurs qui ont été les plus touchés. Les entreprises en difficultés ont dû licencies et les apprentis ont été durement touchés. Pour contrecarrer cet engouement le gouvernement a décidé de mettre en place une aide en cas d’embauche d’un apprenti. Cette aide peut aller jusqu’à 8000€.

L’embauche de l’apprenti doit se faire entre le 1 juillet 2020 et le 28 février 2021. L’aide perçu est de 5000€ si l’apprenti est mineur et 8000€ si celui ci est majeur.

Embauche d’un jeune de moins de 26 ans

Les jeunes travailleurs ont été eux aussi durement touchés. Le taux de chômage chez les jeunes devient critique, les employeurs préfèrent recruter du personnel plus expérimenté.

Là encore une mesure a été prise pour faire face à ce constat. Depuis le 1er aout les entreprises qui recrutent un travailleur âgé de moins de 26 ans pour un CDI ou un CDD de plus de 3 mois peuvent bénéficier d’une aide qui peut aller jusqu’à 4000€. Cette aide fonctionne sous une réduction de charges patronales sur le salarié en question.

Nous verrons dans quelques mois si ces dispositifs ont été efficaces. Certains sont plus ou moins critiques chaque dispositif à son impact. Inciter à recruter des jeunes risque d’avoir de lourds impacts sur les chômeurs plus âgés. Verser des aides en cas de pertes de chiffres d’affaires risque de pousser certaines entreprises comme les entreprises de production à produire sans vendre pendant plusieurs mois. Et lorsque l’annonce de l’arrêt des aides va se faire nous allons constater un afflux de ventes.
Verdict dans quelques mois…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *