Pourquoi les banques en lignes séduisent les français ?

Aujourd’hui, les banques en lignes séduisent de plus en plus les français. Leur expansion s’étend au fur et à mesure des années. On peut alors se demander ce qui motive cette expansion.

Le principal attrait des banques en ligne est le montant d’économies annuelles engendrées. En effet, du fait de l’absence de frais de dossier, d’une carte bancaire qui vous est offerte ainsi qu’une prime versée à l’ouverture d’un compte, une banque en ligne coûte bien moins chère qu’une banque traditionnelle : près de 87% moins chère ! Ce coût vous apporte donc environ 117€ d’économies par années.

Les banques en lignes plaisent également par les avantages qu’elles apportent. La gestion de d’un compte est simplifiée et approfondie en même temps. La facilité d’accès et d’utilisation, notamment grâce à ses conseillers très disponibles, une relation client soignée et des offres promotionnelles pertinentes rendent les banques en ligne populaires et attrayantes.

Infographie banques en ligne
Infographie banque en ligne

De 2016 à 2017, il y a eu environ 3 millions de personnes qui sont passées à la banque en ligne, uniquement en France. Aujourd’hui, 1 français sur 10 est client d’une banque en ligne. Demain, ils seront environ 7 français sur 10.


Sur les clients français des banques en ligne, 27% ont été motivés à passer le cap principalement pour bénéficier de leur réactivité. 16% ont d’abord été attirés par la facilité d’ouverture de compte.

Sur tous ces clients, 42% considèrent leur banque en ligne comme leur banque principale. Sur les 58% restant, 67% pensent à faire passer leur banque en ligne en banque principale.

De plus, environ 17% des clients de banques traditionnelles ont l’intention de passer à une banque en ligne. Ce pourcentage se divise en trois groupes :

  • 3% y transfèreront la majorité de leurs produits
  • 4% n’y transfèreront que la moitié de leurs produits
  • 10% le feront pour souscrire à de nouveaux produits dans une banque en ligne

Chiffres d’après une étude menée par BforBank
Source article : Addictgroup

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*