Petit zoom sur la culture vegan

Définition de la culture végératien, végétalien et végan

On en entend de plus en plus parler et pourtant tous les mots se ressemblent. Faire le distinguo entre végétariens, végétaliens, vegan s’avère parfois compliqué… Quelles sont donc ces nouvelles (et moins nouvelles) modes alimentaires ? Est-ce bon pour la santé ? C’est ce sur quoi nous vous proposons de nous pencher aujourd’hui.

Les végétariens : la base

Pour les végétariens, rien de bien compliqué : ils ne mangent pas de « chair animale ». Bannis donc les viandes et les poissons. Manger végétarien est assez simple et même si l’on aime consommer de la viande, on peut passer plusieurs repas finalement en étant végétarien. Pâtes au fromage, toast de chèvre chaud, gratins de légumes… Les idées de recettes ne manquent pas. Cette pratique existe depuis des millénaires. Pythagore par exemple était végétarien, et a même été considéré comme le père du végétarianisme.

Le + santé : On devient végétarien pour éviter les excès de viande considérés mauvais pour la santé, ou par idéologie contre la maltraitance des animaux par exemple. Cependant le fait que l’Homme soit omnivore et que selon la médecine conventionnelle il faut « manger de tout pour être en bonne santé », ce type de régime soulève souvent des inquiétudes. L’Homme a besoin de protéines pour vivre, et celles-ci se trouvent facilement dans la viande. Pour pallier à ce manque, on peut par exemple consommer des oléagineux, des œufs ou du lait.

salade vegan
Crédit : Pixabay

Les végétaliens : un peu plus “rien” que les végétariens

Ils sont parfois considérés comme des végétariens encore plus stricts. Les végétaliens non seulement ne mangent ni viande ni poisson, mais rejettent également tout ce qui est issu du monde animal : adieu le lait, le miel ou les œufs.


Le + santé : Plus d’œufs ou de lait donc pour combler les carences protéiques il faut avoir en tête une liste d’ingrédients forts en protéines : pois chiches, lentilles, riz, haricots rouges. Là encore la balance est compliquée puisque pour beaucoup de végétaliens, éliminer les animaux et ce qui en est issu de notre alimentation permet de réduire certains risques de santé, mais il y a aussi des dangers de carences si le régime n’est pas bien adapté.

mode de vie vegan
Source : pexels.com

Les vegans : plus qu’une alimentation, un mode de vie

Le véganisme est créé par Donald Watson en 1944, et est donc plutôt récent. Si les vegan sont des « végétaliens », ils ne s’arrêtent pas là, et sont parfois appelés « végétaliens intégraux ». En effet, tout dans leur mode de vie est censé lutter contre l’exploitation des animaux. Ainsi la façon de s’habiller ou de prendre soin de soi va entrer en jeu. Un vegan ne portera pas de pull en laine animale ou de manteau de fourrure. Il n’achètera pas non plus des produits de beauté qui ont été testés sur des animaux. Il n’allumera non plus pas une bougie faite en cire d’abeille. Eh oui, on y pense peu, mais nos amis les bêtes sont omniprésents dans notre vie.

Quoi qu’il en soit, manger sainement et équilibré n’a jamais été aussi important. Pour les personnes qui suivent des régimes végétariens ou végétaliens, l’important est de pouvoir combler les carences. Quant aux vegans, ils seraient de plus en plus nombreux, en tout cas en France.


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*