Le kakemono : le support de communication obligatoire en salon

Exposer votre entreprise en salon nécessite un bon visuel attrayant. Cette méthode demeure une bonne mise pour attirer efficacement l’attention des visiteurs.

Il existe actuellement plusieurs supports de communication publicitaires que vous pouvez utiliser pour vous démarquer. Parmi ces derniers figure le kakemono.

Origine et histoire du kakemono

Le kakémono a plusieurs origines. À ses débuts, il fut utilisé en Chine par la dynastie Tang. Son usage était exclusivement religieux à l’époque. On s’en servait notamment pour écrire des prières bouddhiques.

Ensuite, un siècle plus tard, il fut introduit au Japon à travers une tradition très connue n’étant autre que le rituel culturel du thé. Cela a commencé lorsque des moines bouddhistes peignaient des calligraphies sur des rouleaux et les exposaient à l’intérieur de la maison de thé.

Ces calligraphies contenaient des messages de réflexion et de méditation et variaient en fonction des saisons. Quand il était accroché à l’extérieur, le kakémono ornait les façades des habitations et affichait des messages de bienvenue.

kakemono en chine

Puis le temps passait et cet instrument prenait une dimension plus artistique. Les artistes qui avaient besoin d’exposer leurs toiles s’en servaient entre autres pour promouvoir leur œuvre dans des lieux d’exposition. Ce dernier étant enroulable et facilement transportable.

Par ailleurs, il valorisait assez bien le message qu’ils voulaient véhiculer à travers les œuvres d’art. C’est à partir de là que le kakémono était perçu comme un véritable outil de communication visuelle.

Le support d’aujourd’hui

Le kakémono rassemble les différents usages liés à ces différentes époques. Il permet de contenir un certain nombre d’informations concernant l’entreprise (comme le logo) et ses activités tout en restant clair et concis. Les commerçants l’utilisent aussi pour transmettre un message, celui qui rappelle ses objectifs et valeurs. C’est également la pièce idéale pour embellir l’espace d’exposition sachant qu’il est assorti de jolis visuels et d’un design très attractif.

À la base, il s’agit donc d’un dispositif usité pour la publicité extérieure ou en lieu de vente. Il prend la forme d’une affiche verticale suspendue ou sur pied portant présentée le plus souvent dans un point de vente ou sur un stand de salon.

Compte tenu de ses caractéristiques, le kakemono publicitaire est incontournable dans le cadre d’une stratégie de visibilité. Il constitue par exclusivité un levier de communication visuelle dans les lieux de chalandise physiques.


À lire : Beacons le moyen de communication ultra efficace

L’utilité de ce support repose sur trois capacités :

  • La capacité à capter l’attention : le kakémono est visible de loin (jusqu’à 30 mètres). Ce qui permet de le distinguer au premier regard. De plus, son format est assez large pour incorporer des images (ou de textes) de grande taille et variées en type et en couleur. Et puisqu’il est question de booster le visuel, ce genre de détails est largement apprécié au cours d’un premier contact.
  • La capacité à inculquer l’identité de marque : l’objectif ultime du promoteur est non seulement d’attirer l’attention, mais aussi de la retenir. Tant que le consommateur perçoit les valeurs d’une entreprise au moyen d’un simple contact visuel, il cherchera à approfondir sa découverte et restera focalisé sur sa marque. Ainsi, cette dernière sera à tout moment présent dans son esprit.
  • La capacité à véhiculer l’information : le support mixe une grande variété de contenus allant des images aux textes. Cela permet de s’étaler sur des informations essentielles et à fort impact tout en restant concentré sur un outil de présentation unique.

À lire : Les concurrents alternatifs à Go Pro

Un kakémono obligatoire pour votre événementiel

Pour toute entreprise, il est impératif d’avoir un support de communication visuelle percutant pour avoir une avance sur ses concurrents.

Le kakémono en est un bon exemple. Ce n’est pas un travail aisé pour autant. Sa conception passe par une démarche créative et réfléchie, demandant une habilité mentale et un dynamisme artistique. C’est une mission attribuable à un professionnel autrement dit.

Votre activité en a besoin pour fonctionner, car une bonne stratégie de communication qu’elle soit aujourd’hui print ou numérique, repose avant tout sur un bon visuel.

Définir sa communication avec le kakemono

Pour bien réussir un kakémono, il faut néanmoins connaître certaines règles. Une bonne police pour les textes, une meilleure hiérarchie des éléments apparaissant sur la toile (les éléments principaux au sommet et au centre par exemple), des messages pertinents, des informations complètes et accrocheuses, une sélection de couleurs optimale…

Ce sont des directives qu’un seul directeur artistique peut maîtriser au bout du doigt. Au niveau de la modélisation comme de la réalisation, son savoir-faire et ses aptitudes seront garants de l’efficacité du kakémono dans son ensemble.

Il lui faut définir une charte graphique adaptée à chaque contexte, et mettre en place une stratégie d’identité visuelle distinctive, représentant au plus juste l’entreprise et ses valeurs.

Enfin, comme il s’agit d’une affaire de professionnel, il est important d’acquérir les meilleures un savoir-faire adapté dans le domaine, de cerner également les exigences du métier. Informez-vous dès maintenant sur comment cersa.


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*