Infographie : un guide pour gérer les membres difficiles d’une équipe

Une bonne équipe n’est pas seulement une association de talents travaillant en synergie. C’est aussi un mélange de personnalités complémentaires. Et souvent, un ou quelques éléments perturbateurs, par leur obstination, leur mauvais caractère ou leur négativité, peuvent nuire à cette complémentarité. 

Ce problème est loin d’être insurmontable. Wrike, la plateforme qui propose des outils collaboration à distance et de logiciel de gestion de projet, a publié une infographie montrant comment gérer ces membres difficiles. Les idées énoncées dans cette présentation restent d’actualité. 

Identifier les membres difficiles de l’équipe

La gestion des éléments potentiellement perturbateurs dans une équipe incombe au manager. Mais comment savoir si tel ou tel membre peut altérer la cohésion et la bonne entente au sein d’une équipe ? Cette tâche revient au chef d’équipe, dont l’une des missions est de surveiller les signes révélateurs d’un collaborateur problématique. 

Infographie offerte par Wrike – outils de collaboration à distance

Un guide pour gérer les membres difficiles de l’équipe


Sur ce point, certains indices ne trompent pas, entre l’habitué des retards et absences injustifiés, le fomentateur d’actions coup-de-poing contre la hiérarchie, l’agent très peu porté aux règles ou encore le beau parleur qui perturbe son entourage par ses racontars. 

L’idée n’est pas de chercher à tout prix à transformer ces personnalités difficiles. Néanmoins, le manager doit s’interroger sur les raisons de ces comportements troublants. Sont-ils liés aux conditions de travail au sein de l’entreprise ? S’agit-il simplement d’une mauvaise passe ? Ou est-ce vraiment dans la nature du collaborateur ? Connaître la source du problème facilitera grandement la quête d’une solution satisfaisante pour l’entreprise, pour l’équipe et pour les membres difficiles eux-mêmes. 

La clé réside dans la discussion

Virer les collaborateurs difficiles au moindre problème n’arrangera rien. Dans son infographie, Wrike encourage vivement les discussions entre les éléments « perturbateurs » et leurs responsables. Lors de ces échanges, le manager doit recueillir calmement les plaintes et les requêtes de son collègue. Dans plusieurs cas, sonder les autres membres de l’équipe aide beaucoup. 

Ces entrevues donnent ensuite sur des changements impliquant toute l’équipe, à commencer par le membre difficile ou celui à l’origine de la solution. Cette démarche est à refaire aussi souvent que nécessaire. En effet, il faut du temps et beaucoup de bonne volonté pour changer les attitudes et les mauvaises habitudes en milieu professionnel.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *