Avantages du contrôle des signatures au retail

Le marché du retail dépend en grande partie de la main-d’œuvre qu’il emploie. Que ce soit dans le secteur de la grande distribution ou de la vente de prêt-à-porter, vous devez avoir à votre disposition des employés à l’écoute des besoins de la clientèle. 

En ce sens, votre stratégie commerciale peut être réduite à néant par un fort taux d’absentéisme. Aujourd’hui, il existe heureusement des solutions pour lutter contre ce fléau, notamment par la mise en place d’un logiciel de contrôle de signatures. 

Qu’est-ce qu’un logiciel de contrôle de signatures ? 

Cet outil s’apparente à des logiciels de pointage. Il permet aux employés d’enregistrer l’heure à laquelle ils prennent leurs fonctions et le moment où ils quittent le lieu de travail. D’autre part, il assure le suivi de leurs heures de travail, de sorte à aider le service RH à mieux évaluer leurs performances. 

En exploitant la base de données constituée, les responsables pourront identifier en quelques clics les éléments qui s’investissent le plus dans leur travail et ceux qui ne parviennent pas à compléter le volume horaire hebdomadaire ou mensuel. Aussi, ces logiciels aident une structure à améliorer sa politique RH en rationalisant l’octroi des promotions. Seuls les travailleurs les plus acharnés seront effectivement promus. De quoi encourager le reste des salariés à être plus productifs. 

L’implémentation de l’outil contribue donc à instaurer la culture de l’excellence au sein de l’entreprise. Mais encore faut-il démontrer aux collaborateurs que sa mise en place est effectuée dans leur intérêt. 


Qu’est-ce qu’un logiciel de contrôle de signatures apporte à vos employés ? 

La mise en place d’un logiciel de ce type ne profite pas uniquement à l’entreprise. Vos employés y trouveront également leur compte. En effet, cet outil est la garantie qu’ils seront rémunérés en fonction du temps qu’ils consacrent à leurs fonctions. Les heures supplémentaires donnent droit à une rémunération à un taux horaire majoré. 

Le travailleur pourra également réclamer des heures de repos ou des jours de congé pour compenser ces heures. En faisant valoir ses droits avec ses heures de travail à l’appui, la direction ne pourra donc pas refuser les demandes de l’employé. L’ajout d’un logiciel de contrôle de présence à son système d’information témoigne de la volonté de l’entreprise à respecter les droits des salariés. Il s’agit d’une initiative habituellement bien accueillie par l’inspection du travail. 

Il convient de noter que les données récoltées permettront plus tard de résoudre divers litiges opposant l’employeur à l’un de ses employés. À titre d’exemple, on pourra se pencher sur les heures de travail d’une personne qui porte plainte pour licenciement abusif. Des retards ou des absences répétées peuvent justifier la décision prise par la direction.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *