Devenir auto-entrepreneur en marketing digital

De nombreuses entreprises externalisent actuellement la gestion de leur présence en ligne, devenue un levier incontournable de leur pérennité. Alors que les agences spécialisées dans le webmarketing pullulent, davantage de professionnels se mettent à leur propre compte pour proposer leurs services.

Souhaitez-vous devenir un travailleur indépendant ? Vous pouvez commencer par consulter un portail auto-entrepreneur, qui vous guidera dans votre parcours.

Des missions plurielles englobant l’univers du cybermarketing

Nombreuses sont les missions attribuées au freelance expert en marketing digital, dont le rôle consiste à accompagner une marque dans sa transition numérique. Il contribue également à l’augmentation du trafic web d’une entreprise.

Pour ce faire, le professionnel met en place une stratégie digitale, de manière à optimiser l’expérience utilisateur sur tous les canaux de communication. Dans cette démarche, il gère les réseaux sociaux de son client et développe, si besoin, des solutions numériques sur-mesure, dont des applications mobiles.
Toujours est-il que certaines entreprises choisissent leurs prestataires en fonction de l’étendue des services que ces derniers proposent.

Des formations certifiantes accessibles en ligne

Pour mener à bien les tâches qui lui sont confiées, l’opérateur web est tenu de maîtriser l’univers du marketing et l’usage des médias sociaux. Il aura, entre autres à améliorer le taux de conversion sur les sites web, analyser le comportement des internautes ciblés et suivre les différentes campagnes marketing.

Après avoir visité le portail auto-entrepreneur, êtes-vous prêt à vous lancer dans le métier de webmarketer ? Il faut préalablement se renseigner sur les formations délivrées par les écoles de commerce. De nombreux cours, sanctionnés par une licence ou un master, sont également disponibles en ligne.

Il est également recommandé de se procurer une certification auprès de Google Partners. Pour certains donneurs d’ordre, ce document constitue un préalable à toute collaboration.

Des spécialisations adaptées aux besoins du marché

Vous avez la possibilité de vous spécialiser dans le growth hacking, qui joue sur la fréquence des visites. Cette mission va de pair avec le social media management, vecteur de la communication digitale de l’entreprise cliente.


Le brand content management compte aussi parmi les débouchés propres au marketing digital. Il est par exemple question de créer des contenus pour les plateformes numériques. Les entreprises aspirent à collaborer avec des professionnels capables d’appliquer des stratégies SEO. L’idée consiste à hisser le site des clients au sommet des résultats de moteurs de recherche.

Certains experts en cybermarketing se démarquent par leur aptitude à concevoir des interfaces web ergonomiques et fluides. D’autres n’hésitent pas à mettre leur talent de développeur d’applications en avant. Quant au contrôle de données, la responsabilité revient en revanche au data scientist.
Un chiffre variable selon les auto-entrepreneurs.

Les prix varient d’un freelancer à l’autre, en fonction de ses compétences et de son expérience professionnelle. Par ailleurs, dans le domaine du webmarketing, la moyenne des tarifs oscille entre 5 000 et 5 700 euros mensuels.

Certaines prestations sont facturées à l’heure (avec un volume horaire stipulé dans le contrat), tandis que d’autres sont réglées suivant un forfait. Ceux qui produisent des textes à publier en ligne peuvent être rémunérés en matière de nombre de mots.

Sans tenir compte de la durée du contrat (qui peut prévaloir sur le long terme en fonction des besoins et de la satisfaction des clients), certains frais dits annexes influent sur le prix des services. Parmi eux figure la connexion internet.

Démarches à accomplir : les recommandations

Après avoir achevé ses formations, le professionnel du marketing digital peut choisir une ou plusieurs spécialités, qui seront proposées aux clients. Pour approcher ces derniers, encore faut-il réaliser une étude de marché et une étude de faisabilité. Telles sont les conditions sine qua non pour lancer un projet web. Notons que pour créer un CV en ligne de manière efficace et rapide, vous pouvez par exemple le faire sur https://www.my-cv-online.com.

Concernant la forme juridique, vous avez le choix de monter une micro-entreprise ou de créer une société unipersonnelle, comme le prévoit le Code de commerce. Enregistrez-vous à l’Urssaf ou au centre de formalités des entreprises (CFE).
Pour vous forger une e-réputation, il est conseillé d’intégrer tout d’abord les plateformes dédiées aux freelancers. Il arrive que l’inscription ne nécessite pas de formalités administratives.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *