Le CBD en France une législation favorable

Le CBD ou cannabidiol est un produit de plus en plus utilisé en France. Il acquiert davantage de l’importance dans l’alimentation et la médecine.

Bien que ses effets ne soient pas démontrés cliniquement, plusieurs cas expérimentaux ont pu révéler ses bienfaits sur l’organisme. En outre, il ne s’agit pas d’une substance dangereuse qui risque d’altérer la santé ou provoquer de l’addiction.

Tout cela amène à dire que consommer du CBD ne peut qu’apporter des avantages. Il est même recommandé dans certains domaines d’usage tels que ceux précités.

Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD est un composé actif du cannabis. Ce dernier en contient plus de 500 cannabinoïdes différents dont figure le cannabidiol CBD, et le THC, la substance la plus connue et la plus utilisée.

C’est aussi l’élément qui risque de générer des dommages à l’organisme du fait de ses effets psychotropes. Il n’est donc pas surprenant que les consommateurs soient réticents à l’idée d’en acheter, justement parce que la plupart des cannabis commercialisés sur le marché présentent une forte teneur en THC.

En revanche, le CBD est un produit tout à fait correct. Il est utilisé dans le domaine médical en raison de ses effets apaisants contre la douleur, ainsi que ses propriétés anti-inflammatoires, antistress et anxiolytiques. Il a même été démontré, à partir de certaines expériences, des effets bénéfiques contre la psychose. Cela pour dire donc que le CBD n’est pas dangereux, mais au contraire, est bon pour soulager et guérir plusieurs troubles de santé.

La différence avec le THC :

Comme il a été expliqué plus haut, le cannabis contient des substances chimiques capables d’agir sur le cerveau et l’organisme humain. Ce sont le THC et le CBD. Ces composés sont extraits du plant de chanvre, d’où on retire la résine du cannabis. Le THC s’y trouve naturellement en quantité considérable, tandis que la teneur en CBD est moindre (entre 0,6% et 1%).

Pourtant entre les deux, le THC est celui qui procure les effets les moins souhaités. Cette molécule attribue au cannabis, l’effet planant ou « high » que beaucoup de consommateurs recherchent. Cela est surtout dû à l’action de l’élément sur les récepteurs endocannabinoïdes, considérée comme plus agressive. C’est cette action qui modifie l’humeur et les comportements. Une prise régulière de THC

Tout cannabis n’est cependant pas nocif. Selon les techniques de production et les variétés choisies, la quantité de CBD présent peut être beaucoup plus importante que celle prévue à l’origine (plus de 1%). Certaines plantes peuvent même contenir jusqu’à 6% de substance active. Mais cela reste rare. Par conséquent, la teneur en THC s’en trouve réduite.

Il est bon de rappeler que plus la teneur en THC est importante, plus les risques sur la santé sont significatifs. Inversement, le cannabis sous forme de CBD est favorable dans de nombreux domaines thérapeutiques. Pour être vendable, on choisit alors de produire expressément ce type de plante qui en relève les bienfaits.

La législation sur le CBD

Le cannabis est considéré comme étant une drogue. C’est un produit dit illicite et dont la vente et l’utilisation sont donc illégales. Le CBD est toutefois loin de cette qualification.

Confondue avec le THC, sa mise sur le marché a été prohibée à un certain moment. Il était alors interdit de vendre et d’en consommer. Et toute personne enfreignant à cette loi était passible d’une peine d’emprisonnement ou d’une amende dans les situations les moins extrêmes.



Mais comprenant plus tard ses apports et sa composition véritable, les autorités ont très vite recadré la règlementation sur la vente de CBD et ses domaines d’usage. Désormais, seul le cannabis contenant moins de 0,2% de THC est autorisé à la vente. L’application de ce taux maximal est par ailleurs valable depuis l’extraction elle-même et non seulement au cours de la transformation, si celle-ci a lieu.

Le CBD pourra être utilisé dans l’industrie et le commerce ainsi que dans l’alimentation. S’il s’avère que le cannabidiol possède des vertus thérapeutiques, son exploitationdans le secteur médical devra faire l’objet d’une approbation de la Commission européenne et de l’ANSM.

Quels sont les bénéfices thérapeutiques ?

Le CBD agit comme un antidouleur et un antistress. Il active certains récepteurs du système nerveux ayant un rôle dans l’apaisement de la douleur liée aux inflammations et la diminution du stress. Il régule également l’action du THC sur les récepteurs cannabinoïdes naturels.

Dans ce cas précis, le CBD est censé produire les mêmes effets que le THC dans le sens où il va calmer le système nerveux et non perturber son fonctionnement. Ces mêmes propriétés ont aussi amené à conclure au cours de nombreuses recherches, l’effet antipsychotique du CBD. En optimisant les fonctions de certaines régions du cerveau, la substance réduit sensiblement la survenue de la psychose.

Du reste, ce cannabinoïde vertueux a le pouvoir d’atténuer les symptômes liés à diverses troubles et pathologies comme : les douleurs et inflammations, les épisodes d’angoisse et d’anxiété, les nausées, les crises épileptiques, l’arthrose et autres maladies rhumatismales, les troubles neurologiques, les atteintes cardiovasculaires, les troubles digestifs, le diabète…

Comment en consommer ?

Le CBD est vendu sous plusieurs formes : huile, poudre, crème, cristaux, fleur, etc. Mais l’huile et les fleurs sont de loin les plus usitées. Concernant l’huile de CBD, c’est un produit transformé, et donc a reçu un prétraitement. Il est prêt à l’utilisation et se consomme de plusieurs manières :

  • Orale : à raison d’une à deux gouttes par jour durant les premiers jours. Puis la quantité s’ajuste durant les prochains jours en fonction des besoins ressentis et des effets escomptés.
  • En capsules : selon les besoins et effets escomptés également
  • Dans l’alimentation : à ajouter aux aliments sans précaution particulière ou quantité précise.
  • En vaporisation : s’utilise généralement pour les cigarettes électroniques.

Quant aux fleurs de CBD, la posologie ne prévoit pas une quantité déterminée. Il importe cependant de choisir des fleurs fiables et de bonne qualité. On privilégie également une préparation par infusion comme celle du thé ou de la tisane afin d’en préserver les vertus. Mais dans ce cas, il convient de le tremper préalablement dans de l’huile pour en extraire la substance active qu’est le cannabidiol.

Où se procurer du CBD ?

La vente de CBD est de plus en plus libéralisée en France. Beaucoup d’individus en font un business juteux, mais rares sont ceux qui se conforment véritablement à la loi. Pour obtenir les bénéfices réels liés à leur consommation, tâchez de faire attention aux produits que vous achetez, peu n’importe les publicités alléchantes faites autour de ces dernières.

Optez plutôt pour des huiles et fleurs de CBD fiables et de bonnes provenances. Notre site vous propose une large gamme de cannabis 100% légaux, de qualité supérieure et présentant des propriétés naturelles hautement conservées. Nous sommes la seule société à vendre des produits légaux et certifiés à travers l’Europe, et nous positionnons ainsi comme leader européen dans ce domaine.

Pour profiter pleinement des bienfaits du CBD et consommer ce produit sans tracas, vous savez donc où vous rendre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*