« ODRADEK » par Orsten Groom : de la peinture et du rock, on dit ouiiiiiii

« ODRADEK » par Orsten Groom

Jusqu’au 2 mai 2017, venez découvrir les monumentales peintures d’Orsten Groom à la galerie 24 Beaubourg, située juste à côté du musée Georges Pompidou.

Et préparez-vous à être agréablement surpris, voire à vouloir revenir encore et encore !

En effet « ODRADEK » vous en met plein la vue dès l’entrée de la galerie où les grands formats vous cueillent d’emblée en vous balançant direct un fatras de couleurs et de motifs. Impossible de rester de marbre, vous êtes pris, vous avez envie de vibrer avec les tableaux.

Car c’est une peinture énergique, originale, colorée et pleine de fougue qui se donne à voir et à ressentir. Le plus étonnant c’est qu’on ne se lasse pas de les regarder. Il y a toujours quelque chose à découvrir : des motifs qui apparaissent quand on regarde plus attentivement, des interprétations qui émergent au fur et à mesure que notre regard, très sollicité, explore la toile. En ces temps soporifiques, c’est une peinture qui réveille ou du moins vous enjoint à rester éveillé.

Leur auteur s’appelle Orsten Groom, peintre majeur de la scène indé, 35 ans au compteur et diplômé des Beaux-Arts de Paris et du Fresnoy, le studio de référence en art contemporain. Vous en saurez plus le concernant sur son site : www.orstengroom.fr. Il signe ici de son 4e solo show.

Das Nerven König Von Nirgentwo
Das Nerven König Von Nirgentwo
Mola G Molva
Mola G Molva

Tour à tour musicien, cinéaste, écrivain et surtout peintre depuis 20 ans, primés par l’Académie des Beaux-arts et le prix de peinture Antoine Marin, il dit de lui qu’il peint des Mondrians révulsés.

On le croit sur parole, car l’effervescence picturale de ses toiles se double d’une rigueur maitrisée. Sa peinture se veut avant toute récapitulation mythologique, historique et archaïque, c’est peut-être pour cela qu’elle nous touche. Venez donc juger par vous-même. Au total, vous pourrez vibrer sur 300 mètres carrés d’exposition déployée sur deux niveaux, dont un espace souterrain divisé en cellules, des sortes de caves voutées qui contribuent à renforcer l’ambiance énergique et mystérieuse de cette peinture qui rue dans les brancards (ou plus précisément dans le châssis).

Un esprit très rock flotte dans l’air. Quoi de plus normal alors que d’organiser un concert rock, le 1er mai ?

groupe Arlt (Eloïse Decazes et Sing Sing) Le groupe Arlt, composé d’Eloïse Decazes et SingSing, vous offrira donc un concert en sus de votre visite. Arltest un groupe de pop-rock-folk français qui déménage par leur originalité, vous pouvez en savoir plus sur leur site.

Avant cela des conversations publiques sont organisées par Orsten Groom et Paul Ardenne, le commissaire de l’exposition, en savoir plus sur la page Facebook de l’événement.

Laissez-vous donc tenter, ça promet d’être électrique.

En plus c’est totalement gratuit.

Infos pratiques :

« ODRADEK » solo show d’Orsten Groom jusqu’au 2 mai 2017
Concert du groupe ARLT pour le 1er Mai, à 18-19H
Adresse : 24 rue Beaubourg métro Rambuteau, entrée libre.

Ouvert tous les jours de 10h à 19h (+ sur rendez-vous), 21h les soirs de rencontres, vernissage et finissage (le 2 mai).

Nathalie Morgado, pigiste spécialisée en art contemporain.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*