Quelles solutions de sécurité pour les télétravailleurs assistant à des visioconférences ?

Alors que vous pensiez procéder à un téléchargement gratuit d’antivirus, vous installez un logiciel malveillant. C’est de cette façon que certains cybercriminels parviennent à prendre le contrôle de votre caméra. Ils pourront alors enregistrer des séquences vidéo et prendre des clichés à votre insu : la hantise de la grande majorité des internautes hyperconnectés.  

Or, nombre de professionnels (et d’étudiants) ont dû se mettre au télétravail en raison de la crise de coronavirus. Cette tendance en amène une autre : l’usage intensif d’outils dédiés aux visioconférences et aux réunions virtuelles. Comme ceux-ci requièrent l’activation du microphone et de la webcam, des hackers peuvent en profiter pour vous espionner. 

Les plateformes de visioconférence comportent des failles de sécurité

Selon une étude réalisée par Kasperky, 23 % des internautes laissent n’importe quelle application exploiter le micro et la caméra de leur appareil numérique. Ce pourcentage s’élève à 17 % dans l’Hexagone. 

Cette nonchalance constitue une aubaine pour les personnes malintentionnées souhaitant dérober des informations personnelles ou confidentielles à des fins commerciales ou plus sombres. Certains cybercriminels s’amusent même à diffuser des contenus pornographiques sur votre écran.  

Récemment, des hackers éthiques ont fait part des failles « zero-day » qui menacent la sécurité de l’application Zoom. Il leur a été possible de s’introduire dans un PC et d’accéder à la caméra installée sans l’intervention de son utilisateur. Et ils ont réussi à télécharger son historique de navigation et à consulter les stockés dans l’ordinateur. 


Vous avez tout intérêt à vous pencher sur des solutions de sécurité rassurantes. Microsoft veut, de son côté, ajouter au système Windows une fonctionnalité alertant les internautes à chaque fois qu’une application accèdera à leur caméra.  

Téléchargement gratuit d’antivirus : une mesure efficace contre le piratage de la webcam ? 

Pour éviter le piratage informatique depuis la webcam ou le microphone, installez un antivirus qui dispose d’un pare-feu intelligent. Cette mesure est d’autant plus recommandée si votre ordinateur de travail sert également à échanger avec vos proches. 

Plutôt que d’opter pour le téléchargement gratuit d’antivirus sur le Web, renforcez votre protection en achetant un logiciel complet. De cette façon, vous vous prémunirez contre les risques suivants : 

  • Vol de données ; 
  • Demande de rançon ; 
  • Interception de données via des réseaux publics. 

D’autres solutions de sécurité sont préconisées aux professionnels qui exercent leur activité à distance : 

  • Mettre à jour les logiciels et le système d’exploitation ; 
  • Désactiver la webcam en cas d’inutilisation ; 
  • Refuser les contacts inconnus ; 
  • Éviter de cliquer sur des liens suspicieux. 

Grâce à la fonctionnalité testée actuellement sous Windows 10X, les usagers pourront mieux contrôler les autorisations d’accès à leur caméra, en cliquant sur l’icône webcam.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *