Comment créer un webdesign adapté au SEO ?

Si le webdesign est un élément fondamental pour le public, il l’est également pour le SEO. En effet, un mauvais design peut être rédhibitoire en terme de trafic et de popularité de votre site web, mais les conséquences se font également ressentir d’un point de vue du référencement naturel.

Créer un webdesign qui soit adapté à la fois à son public, et à la fois au SEO peut s’avérer une tâche laborieuse, mais il s’agit de la clé du succès. Soyez sûr d’accroître la fréquentation de votre site et de gagner des places dans les résultats des moteurs de recherche grâce à un visuel travaillé et attractif. Pour cela, certains critères doivent être pris en compte, et des éléments spécifiques doivent figurer dans votre design.

Un bon webdesign est avant tout un visuel travaillé, fluide, structuré et clair. Il ne faut absolument pas qu’il soit surchargé et que le public ait l’impression d’être envahi par divers contenus étouffant son écran. Évidemment, un design léger ne veut pas dire un design vide. Vous devez utiliser des visuels adaptés, attractifs, sans tomber dans la simplicité.

Les erreurs les plus fréquentes à éviter sont les suivantes :

SEO + UX

Mettre du contenu textuel sur un contenu visuel :

Il s’agit d’une erreur très répandue qui consiste à ajouter du texte sur une image. Pourquoi est-ce une erreur ? Google ne remarquera pas les mots visibles sur votre photographie et cela ne contribuera donc pas à améliorer votre référencement. Pire encore, un texte ainsi ajouté à une image n’est pas adapté à tous matériels : n’étant pas responsive, cela ne se verra pas sur un portable et aura un rendu plutôt peu avantageux.

Les publicités intrusives :

Des publicités peuvent évidemment apparaître sur votre site web, il s’agit d’une chose très courante et cela n’aura pas de graves conséquences sur votre SEO à une condition : ne pas en abuser. Comme dit précédemment, l’utilisateur ne doit pas se sentir oppressé sous une montagne de contenu jaillissant de part et d’autre de son écran. Vous pouvez donc avoir recours aux publicités, mais avec modération.

Précisons que celles étant les moins appréciées par Google sont les publicités cachées et les pop-up en plein écran, méfiez-vous-en.

Ne pas négliger les balises « headers » :

Même si cela vous semble dérisoire, il faut impérativement que ces balises soient utilisées, en particulier la H1. En effet, celles-ci permettent à Google de savoir de quoi parle votre site ou votre article, et donc de pouvoir vous positionner sur la page des résultats correspondants. Ne pas y avoir recours peut avoir de terribles conséquences sur votre référencement.

Pas de médias trop lourds :

Un dernier petit conseille : faites en sorte d’avoir recours à des médias, notamment images et vidéos, qui ne soient pas trop grands ou trop longs. Pourquoi ? Un contenu trop lourd ralentit le temps de chargement de votre site web. Vous perdrez ainsi en fréquentation et en référencement. Google évalue en effet le temps de chargement de votre site et s’il est trop long, vous ne vous retrouverez pas dans les premières pages pour la simple et bonne raison que le moteur de recherche vise à offrir la meilleure expérience à ses utilisateurs. Quant à ceux-ci, s’ils attendent trop longtemps pour atteindre votre page, ils changeront immédiatement de site, après tout, ce n’est pas le choix qui manque !


Le lien entre le webdesign et le SEO

Si nous parlons de web design performant, il faut aussi parler de l’association du SEO et du webdesign. En effet, ces deux notions sont totalement liées. Si votre site n’est pas attractif et que le design ne plait pas à vos utilisateurs, ils n’hésiteront pas à aller voir ailleurs. Et si une grande partie de vos visiteurs ont cette réaction, Google va interpréter cela comme un contenu manquant de qualité et de pertinence, et vous allez ainsi céder vos places dans les premières pages du moteur de recherche à d’autres sites plus adaptés. Pensez que pour évaluer un site internet, Google s’appuie majoritairement sur les retours des visiteurs.

Évidemment, il ne s’agit pas de l’unique critère que le moteur de recherche prend en compte. L’algorithme RankBrain analyse un nombre improbable de facteurs qui permette à Google de déterminer quel site apparaîtra en premier. Voici quelques exemples en terme de visuel :

La qualité des images :

Une image jugée pertinente, que ce soit d’un point de vue visuel, ou grâce aux balises ALT qui devront d’ailleurs la décrire convenablement, sera immédiatement valorisée. Google pourrait même amener une pénalité pour les contenus visuels trompeurs.

Le webdesign :

Évidemment, comme dit précédemment, un webdesign attractif incitant les visiteurs à rester sur votre site sera également récompensé, et vous pourrez être certain d’obtenir un référencement très appréciable.

Les critères à prendre en compte pour réaliser un webdesign de qualité

Pour réaliser un webdesign qui soit un minimum apprécier par le public ainsi que par Google, il faut respecter certains critères que voici :

Un site web adapté aux mobiles :

La responsive n’est plus un élément à négliger. Désormais, les utilisateurs ont de plus en plus recours à leurs téléphones portables pour consulter un site, ou pour réaliser tous types d’actions. Votre design doit ainsi être adapté à ces écrans plus petits, plus ou moins puissants, avec un visuel clair et net.

La vitesse du site :

Comme dit précédemment, un site qui prend trop de temps à charger est rédhibitoire. Il est indispensable d’utiliser des médias qui ne soient pas trop lourds afin d’optimiser un maximum le temps de chargement de votre site.

L’utilisation d’images et de vidéos :

Il a déjà été démontré à plusieurs reprises qu’un site web ayant un contenu visuel conséquent est toujours plus apprécié et mieux référencé. Imaginez une page remplie entièrement de texte, ce n’est pas très attractif.

Le choix des couleurs :

Que ce soit pour votre texte, pour vos illustrations, ou bien pour votre design, vous devez veiller à une bonne utilisation des couleurs. N’utilisez pas de teintes illisibles, ce qui serait insoutenable pour vos visiteurs. N’ayez également pas recours à des couleurs trop claires ou trop foncées, mais veillez surtout à ce qu’elles soient adaptées au fond de votre site. Ne mettez pas du rose très pâle sur un fond blanc. Pas de couleurs trop fluo par exemple qui ont tendance à agresser les yeux, rester dans la simplicité, et pensez à ce qui est le mieux pour votre public.

Adoptez un point de vue international :

Il ne s’agit évidemment pas d’une obligation, mais cela peut vous différencier de vos concurrents. Avoir des pages traduisibles en plusieurs langues, notamment en anglais, vous permettra d’acquérir une fréquentation inimaginable et un meilleur référencement Google.

Vous l’aurez compris, le webdesign est une chose qu’il ne faut pas prendre à la légère, et le visuel de votre site web doit être globalement adapté à l’ensemble des critères énoncés dans cet article. Si vous respectez la majorité d’entre eux, vous obtiendrez des résultats intéressants très rapidement.

À lire : comment identifier la police de caractère sur une page web ? 


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*