Le marché de la cryptomonnaie en France

L’épidémie du coronavirus a eu un impact important sur le marché des cryptomonnaies. Par exemple, le bitcoin a perdu près de 20% de sa valeur à la fin du mois de février.

Les problèmes d’approvisionnement de matériels venant de Chine a également eu un impact non négligeable sur les activités de minage. Mais le marché des start-ups centrés autour des crypto-monnaies continue de grandir. Faisons un tour d’horizon du marché de la crypto en France.

Les cryptomonnaies

Le marché de la cryptomonnaie est actuellement en plein boom. En effet, la cryptomonnaie est considérée par beaucoup comme une alternative sérieuse aux systèmes bancaires lourds et onéreux. De plus, fonctionnant sur un système décentralisé, la cryptomonnaie est perçue comme un refuge en cas de crises financières.

crypto
guaxipo de Pixabay

La cryptomonnaie est véritablement arrivée sur le devant de la scène en 2008 avec le lancement du célèbre Bitcoin. Depuis, de nombreux autres acteurs importants se sont imposés et proposent désormais leur propre cryptomonnaie. Si le Bitcoin truste la première place, l’Ethereum, le Ripple, le Bitcoin cash et l’EOS complètent le top 5 des cryptomonnaies en termes de capitalisation boursière.

Des crypto start-up françaises en plein développement

Nyctale est une start-up parisienne qui fournit des services dans le domaine de l’analyse de blockchain. Issue de l’incubateur de start-up mis en place par l’entrepreneur Xavier Niel, Nyctale a commencé à se faire un nom avec l’obtention du grand prix du jury au concours i-Lab de 2019.

La start-up fournit des outils aux acteurs financiers qui permettent des analyses comportementales fines sur la base de données de Google Analytic et Bloomberg. Créée en 2018, Nyctale vient d’effectuer une première levée de fond d’un million d’euros. La plateforme Outlier Ventures ainsi que la BPI ont fait partie des investisseurs.


De nombreuses start-up crypto sont en plein développement. C’est le cas par exemple de LivingPackets, une start-up spécialisée dans la création d’un emballage connecté et réutilisable qui fonctionne sur la base d’une blockchain.

Récemment, le gouvernement français a fait appel à la start-up vendéenne O°code et sa blockchain pour déployer une aide financière aux utilisateurs de vélo. Profitant du déconfinement, le gouvernement espère ainsi réduire l’utilisation systématique de la voiture en ville.

Le marché des start-up de la crypto en France

Le marché de la Fintech bénéficie du support et de l’accompagnement du gouvernement français. Depuis 2016, une division est ainsi consacrée à la Fintech au sein de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Il est vrai que la filière française de la Fintech fait encore office de Petit Poucet comparée à celle des États-Unis par exemple. Toutefois, au niveau européen, la filière française de la Fintech n’a pas de quoi rougir. L’année 2019 a ainsi établi un nouveau record en enregistrant un total de 352 start-ups dans la Fintech.

La Paytech (solutions de paiement) est le plus gros secteur pour le moment en regroupant près de 20 % des start-up comme LemonWay ou Lunchr. Ensuite vient l’Insurtech et son vivier d’entreprises qui proposent des solutions d’assurance comme Predilex ou Akur8 par exemple.

D’après les spécialistes, l’écosystème mis en place est favorable à l’émergence prochaine de « licornes » européennes voire mondiales. Dernièrement, la start-up franco-américaine Kyriba est ainsi parvenue à dépasser le milliard de dollars en valorisation.

Le marché de la cryptomonnaie est très actif en France. En effet, de plus en plus d’investisseurs se tournent vers la cryptomonnaie et son système décentralisé. En parallèle, le gouvernement a mis en place un cadre qui favorise l’émergence et le développement des start-up crypto.

Source image : https://pixabay.com/fr/vectors/image-ensemble-interface-3375234/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *