Boko Haram nigéria

Boko Haram : 40% de ses armes sont d’origine française

La France arme la secte de Boko Haram

Une récente saisie du Tchad à révéler que près de 40% des armes de l’armée de Boko Haram sont de fabrication française. Le groupe terroriste nigérian serait équipé de puissantes armes venues de France.

Boko Haram est un des plus cruels tirant d’Afrique à l’heure actuelle. Son armée fait des milliers de morts par jour au Nigéria et dans les pays voisins. Il n’y a pas vraiment de revendication dans les attaques de Boko Haram, il s’agit plus d’une secte barbare et sans pitié qui se nourrit du sang, de la destruction et de l’esclavage.

Des armes françaises dans la secte de Boko Haram :

Le ministre tchadien dans un communiqué récent à déclarer « 40% des armes saisies par les forces armées du Tchad aux combattants de Boko Haram sont de fabrication française ».

Il a également indiqué qu’il ne désignait pas la France comme un fournisseur d’armes officiel. Il s’agit d’un avertissement afin que Paris contrôle mieux les circuits de vente de matériel militaire. « Mon pays montre ces images et continuera de les montrer afin que ceux qui les fabriquent sachent que ces armes ne se retrouvent pas là où elles doivent être ».

Pour rappel aucun pays africain ne fabrique des armes. La plupart des pays africains achètent des armes en provenance de pays comme la France, la Russe ou les États-Unis.

La France mêlée à la vente d’arme aux terroristes :

Le ministre tchadien met en doute la capacité de Boko Haram de se procurer un tel armement en étant seulement financé par la vente d’esclave. Il lève donc un doute sur des accords qui peuvent avoir lieu avec d’autre pays voisin qui achète des armes françaises et les céderait ensuite à la secte de Boko Haram.

L’armée de Boko Haram qui regroupe plusieurs dizaines de milliers d’hommes est équipée avec des armes de guerre lourde. D’ailleurs, les forces de l’ordre local n’ont quasiment pas les mêmes moyens pour résister. Comme c’est le cas pour l’armée du Nigéria, Cameroun et du Tchad.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*