Les banques en ligne

Nouvelles technologies et banques : les français encore réticents

Le blog AppleiGeek, spécialiste des nouvelles technologies et applications à relayer une étude menée par la banque britannique HSBC sur le retard des Français quant à l’utilisation des nouvelles technologies dans le secteur bancaire. La France serait un des pays les plus réticents. Pourtant, il apparaît que les Français sont près de 71% à penser que les nouvelles technologies dans la vie de tous les jours peuvent leur simplifier la vie.

Le blog : AppleiGeek.com

Pourquoi les Français sont-ils en retard ? 

De manière générale, les français ont peu confiance dans les nouvelles technologies telles que la biométrie digitale pour sécuriser leurs données bancaires. La biométrie regroupe tout ce qui est reconnaissance par empreinte digitale, vocale ou encore de l’iris.

En effet les français sont plus rassurés par l’utilisation des méthodes de sécurisation traditionnelles, comme les mots de passe, pour accéder à leurs données bancaires. Ainsi, il n’y a que 9% de la population qui utilise les technologies biométriques pour se connecter à leur compte, contre 21% en moyenne dans le reste du monde. Cette tendance ne signifie pas que les 91% restant ne connaissent pas ces technologies. Pour la plupart ils les connaissent ou en ont déjà entendu parler, mais il attendent leur généralisation avant de les utiliser plus largement dans les secteurs jugés « sensibles ».

Infographie banque en ligne

Source infographie : HSBC et Addictgroup.fr

Quelles réactions face aux robots ?

La grande majorité des français préfèrent avoir affaire à une personne réelle plutôt qu’à un robot ou encore un chatbot pour avoir un conseil relatif à la gestion de leur argent. Ils considèrent que tout ce qui est lié à un programme informatique n’est pas aussi fiable qu’un être humain.

En effet, d’après la HSBC, seulement 22% pensent ou sont convaincus qu’un programme informatique peut donner des conseils plus pertinents et précis qu’une personne humaine. Par ailleurs, il faut savoir que près d’un français sur trois ne sait pas ce qu’est un robot-conseiller, et 75% ne sont pas encore prêt à partager leurs informations personnelles avec les médias sociaux, soit avec les chatbots.

Dans l’ère de la digitalisation à grande vitesse, le secteur de la banque ne semble pas encore totalement adopté. Même si les applications permettent un bon confort de navigation et une excellente gestion des comptes, cela ne semble pas séduire encore totalement les français. Pourtant nous sommes aujourd’hui le troisième pays le plus attractif au monde en matière de multimédia, ce qui est assez contradictoire lorsqu’on y pense.

Source image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*