Comment faire évoluer les mentalités sur le VIH ?

Le VIH, ou Virus d’Immunodéficience Humaine, représente aujourd’hui un risque sanitaire et dans le même temps, un sujet relativement tabou, notamment au sein des sociétés occidentales. Alors que le nombre de séropositifs augmente chaque année, bien que le taux de mortalité lié au Sida baisse dans le même temps, il est temps de revenir sur cette pathologie finalement méconnue.

La nécessité de mesures sanitaires d’envergure

VIH, Sida… Les deux sont souvent confondus dans l’esprit occidental, alors qu’en réalité, on peut vivre avec le VIH sans avoir le Sida. Le VIH est en réalité le virus, le Sida n’est qu’une conséquence de la propagation de ce virus. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’aujourd’hui, grâce à des traitements médicaux de plus en plus performants, les porteurs du VIH peuvent vivre très longtemps, sans jamais développer le Sida.

C’est l’un des axes d’action développés par les Nations Unies (UNAIDS) : améliorer le quotidien des porteurs du virus, tout en améliorant leurs conditions de vie. Il s’agit en effet d’une maladie incurable, mais le virus peut être contrôlé grâce aux fameux médicaments.

L’autre axe développé par les Nations Unies, c’est bien celui de la prévention, qui passe par plusieurs étapes :

  • La sensibilisation par l’éducation
  • La prévention grâce au dépistage

Pour ce qui est de la sensibilisation et de l’éducation, le travail est très difficile car les terrains les plus concernés par la propagation du Sida sont les pays africains, là où les ressources manquent et où l’instabilité politique et sociale empêche de mener ce combat. Par ailleurs, en Occident (Europe et États-Unis), le grand défi reste le comptage des porteurs du virus : en 2016, 1 porteur sur 5 n’est pas conscient de sa situation.

C’est là que la question du dépistage entre en ligne de compte. En ce qui concerne le dépistage, les mentalités doivent aussi être améliorées. En Occident, dépistage est synonyme de mauvais comportement, de honte sociale. Pour autant, le dépistage sauve des vies, de différentes manières ! Voyons cela d’un peu plus près.

Comment lutter contre la propagation du VIH ?

L’un des meilleurs moyens pour lutter contre la propagation du Sida et du VIH, c’est encore de dépister. Pourquoi ? Parce que la plupart des contaminations ont lieu avec des personnes qui ne sont pas conscientes de leur état (à 85%). Cela signifie qu’en multipliant les partenaires sexuels, les porteurs du virus ont autant de chances de contaminer ces partenaires que de développer eux-mêmes la maladie du Sida.


C’est pourquoi fait un test VIH achat est un excellent moyen de se sensibiliser soi-même à cette problématique. En effet, jusqu’en 2011, la seule façon de se dépister était de se rendre à l’hôpital pour faire une prise de sang, généralement anonyme. Le problème est que, pour beaucoup, franchir ce cap après une prise de risque n’était pas envisageable : et si l’on me voyait ? Quelle honte !

C’est en observant les comportements sociaux face au Sida, au VIH et à la notion de dépistage que des solutions technologiques ont été mises au point, dès le début des années 2000. D’abord expérimentales, ces techniques sont aujourd’hui parfaitement fiables : il s’agit du test VIH à domicile, à pratiquer chez soi, par soi-même !

Finie l’attente et finies les angoisses : en quelques secondes, depuis votre canapé, vous pouvez vous dépister et connaître votre situation. S’il s’agit d’un outil de prise de conscience plus que de prévention, l’intégrer dans votre routine de santé (comme un test semestriel par exemple) est un bon moyen pour vous d’être conscient des risques. En participant à cette prise de conscience, vous élaborez une conscience collective autour de ces questions, encore relativement tabou !

Le fonctionnement d’un test VIH à domicile

Un test du VIH à domicile est relativement simple à utiliser : vous pouvez l’acheter en pharmacie ou bien vous le faire livrer à domicile (eh oui, c’est très tendance, rapide, et économique). Il s’agit généralement d’un test salivaire, mais il peut s’agir d’un test sanguin.

Dans tous les cas, il se présente sous la forme d’un petit boîtier, qui comprend une longue tige (pour le test salivaire) ou un embout technique (pour le test sanguin). Après avoir lu la notice (les conditions d’utilisation peuvent varier d’un produit à l’autre), procédez au test. Il ne vous reste plus qu’à attendre ensuite : entre 60 secondes et 3 minutes maximum, vous verrez apparaître une seule ou bien deux barres sur votre test. Dans le premier cas, cela indique que vous êtes séropositif. Dans ce cas, un complément de prise de sang est nécessaire, mais la fiabilité de ces tests s’élève à 99%.

Le principal avantage de ces tests est donc de pouvoir décider du moment, du lieu et de l’entourage qui vous accompagnera pour ce moment, relativement peu agréable. Si le résultat est négatif (une barre) : tant mieux ! Mais cela ne vous dédouane pas de vos responsabilités, envers les autres et envers vous-même : sortez couverts, parlez à votre partenaire et adoptez un comportement exemplaire !


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*