Comment créer sa microbrasserie ?

La bière est une véritable passion pour de nombreux hédonistes, mais peu de personnes osent tenter leur chance dans le domaine en devenant de vrais professionnels et en faisant le choix d’ouvrir une microbrasserie. Il s’agit d’un univers nécessitant des compétences particulières et un savoir-faire unique qui s’acquièrent et se maîtrisent avec une bonne dose de détermination et un peu d’entraînement.

Si la création de votre propre microbrasserie a toujours été un rêve, cet article est fait pour vous. Nous vous dévoilons ici tous les secrets pour devenir un vrai professionnel. Ce secteur d’activité est en pleine croissance, et c’est l’occasion ou jamais de se lancer !

Une étude du marché du secteur de la bière

Avant d’entamer une quelconque procédure, il faut réaliser une étude de marché la plus approfondie possible. La concurrence n’est pas moindre et les besoins des consommateurs sont multiples. De manière plus globale, créer sa propre entreprise, peu importe le domaine d’activité, nécessite ce type d’analyse en amont de son élaboration. Cela permet d’avoir une vision d’ensemble du secteur dans lequel nous nous lançons et ce à quoi il faut se préparer. Une réelle notion d’anticipation !

Pour commencer, la concurrence sur le secteur de la bière est assez conséquente, et comme dans beaucoup de domaines, le mieux serait de débuter sur le web. Un site de e-commerce vous apportera une grande visibilité et un moyen astucieux de vous faire connaître. Les bars et restaurants sont très souvent liés à des producteurs locaux par des clauses d’exclusivité, ce qui risque de limiter la collaboration de votre entreprise avec ce type d’établissement.

Concernant les consommateurs, il faut garder en tête qu’ils ont l’embarras du choix. C’est ce qui constitue un réel enjeu pour votre entreprise : proposer quelque chose de différent, qui ne s’est pas déjà vu sur le marché, et qui donnerait une raison aux clients de consommer vos produits plutôt que ceux de vos concurrents. Louis et Marguerite représente un bon exemple : une brasserie artisanale et biologique qui vit très bien de sa passion grâce à la qualité et à l’originalité de ses produits encore jamais vus sur le secteur. Leurs bières sont faites à partir d’ingrédients biologiques, ce qui représente un vrai plus. Pensez donc aux tendances de consommation et aux besoins des clients qui souhaitent boire des produits de qualité pour définir votre positionnement.


Quel statut juridique pour une microbrasserie ?

Il faut ensuite se concentrer sur un aspect moins complexe, mais qui demande tout de même de la réflexion : le statut juridique de votre microbrasserie. Il est très important de bien vous renseigner avant de vous prononcer, le choix du statut n’est pas un critère à prendre à la légère.

Il peut avoir de lourdes conséquences sur le devenir de votre entreprise. Le statut juridique touche essentiellement l’administration et les prises de décisions vis-à-vis de votre entreprise. Il a également des répercussions sur le mode d’imposition et la responsabilité des dirigeants dans les situations laborieuses comme les faillites ou les dettes.

Ouvrir une microbrasserie : les investissements à prévoir

Comme dit précédemment, le secteur de la bière fait appel à un certain savoir-faire qui nécessite des moyens de production spéciaux et un matériel spécifique. Mis à part le prix des locaux, il faut penser à tout ce qui va tourner autour de la fabrication de vos produits, et cela réclame un coût assez élevé. Songez à investir dans un matériel de qualité pour garantir le bon fonctionnement de votre entreprise et ainsi éviter les réparations et arrêts de production ! Le brassage de votre bière ne doit pas être pris à la légère !

Ne pas oublier également de penser à vos ambitions : production plus ou moins importante, exportation à l’étranger, produits biologiques… Autant de facteurs qui rajoutent du poids au montant que vous souhaitez consacrer à votre entreprise.

Pensez donc à bien établir un budget précis, répondant à vos attentes et permettant de vous offrir un matériel de qualité.

Si vous vous sentez prêt à passer le cap, faîtes comme Louis et Marguerite et tentez votre chance en ouvrant votre propre microbrasserie !


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*