5 techniques en 2018 pour réussir sa campagne emailing

L’emailing est un canal de communication très apprécié des marketeurs. Avec l’essor du e-marketing, il constitue une alternative percutante aux techniques traditionnelles tels le publipostage ou encore le marketing SMS.

Mais son efficacité est également prouvée au regard d’autres méthodes plus usuelles. Pour créer de la valeur et générer de la performance, faire un emailing peut donc s’avérer utile. Mais comment déployer cette stratégie pour l’adapter au contexte actuel ?

Voici 5 techniques éprouvées pour réussir sa campagne marketing.

  • Le profilage client

À l’ère de la communication 2.0, définir une stratégie basée sur un ciblage efficace et une meilleure interactivité est la clé du succès commercial de toute entreprise. Les consommateurs apprécient de moins en moins qu’on interfère dans leur choix sans qu’ils n’aient éprouvé le besoin. En revanche, ils sont davantage reconnaissants de recevoir une offre qui leur est personnellement destinée. Grâce à la connaissance pointue de leurs besoins et comportements, on peut facilement enrichir les profils de ses contacts et segmenter ses bases de données. On saura par conséquent mieux adapter son message et son offre en fonction des catégories définies. Ce filon peut être à tout moment exploité pour affiner sa campagne marketing et la rendre plus efficace.

À lire : mettre en place une stratégie emailing très efficace en marketing

  • L’approche informative

Cette finalité est en continuité avec les éléments évoqués plus haut. Si l’emailing a à l’origine pour objectif de promouvoir un produit ou un service, on en perçoit davantage comme un outil de communication bénéfique pour l’entreprise.

Sachant qu’une campagne marketing efficace est jugée pour sa capacité à engager les clients et prospects, les informations contenues dans les messages diffusés sont censées alimenter la promotion de sa marque. Il est donc fort probable que les clients séduits contactent cette dernière et même se familiarisent avec elle avec le temps. C’est un peu comme les premières pierres de la fondation de la relation client/entreprise.


  • L’email responsive

L’usage massif des appareils mobiles est un facteur qui contraint les entrepreneurs à reconsidérer leurs pratiques en matière d’envoi de messages. Le responsive design est un élément bien connu de ce changement.

Cette méthode consiste à adapter l’affichage des campagnes email sur les écrans des terminaux mobiles. Face à la popularisation des Smartphones et les tablettes, ces pratiques représentent alors un gage de rentabilité du côté des entreprises. Et le fait est qu’elles permettent un élargissement potentiel de l’audience cible, un processus d’envois rapide et une meilleure réactivité de la part des destinataires.

À lire : les chiffres incroyables du SEO en infographie

  • Le call-to-action

L’objet d’un email est de convertir un visiteur à une action bien précise. Soit par exemple pour le diriger vers le site du promoteur ou vers les formulaires des landing pages, où l’amener précisément à réaliser une transaction.

Pour cela, le call-to-action est une technique d’incitation infaillible. Celui-ci doit se retrouver dans le corps du message à un emplacement bien visible et facile d’accès. L’idée est de fixer l’attention de l’internaute sur le plus essentiel, de façon qu’il ne perde pas de vue l’action pour laquelle on le sollicite. Par ailleurs le mot ou la phrase qui désigne cette action doit être clair, bref et saisissant. De préférence, une promesse de valeur doit le précéder afin de stimuler la conversion.

  • Le test de la campagne

L’efficacité d’une campagne emailing pourrait être mesurée au travers d’un test A/B. Cela consiste à utiliser deux variantes de mails à une partie de ses contacts.

Puis, celle qui aura les meilleurs critères sera utilisée pour le reste. Cette étape est cruciale pour identifier les fonctionnalités et la qualité des emails. Il est important qu’elles répondent aux différents paramètres de validation à savoir le design, l’adaptabilité au format des différentes messageries, la longueur du contenu, le ratio texte/image, le poids de l’email,… Si tout fonctionne bien pour ces éléments, alors on peut envisager un envoi définitif.


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*