Quand et comment consommer le CBD ?

Pour beaucoup, le cannabis est une plante dangereuse pour l’organisme. Et pourtant, il a bien des effets bénéfiques, qui s’obtiennent grâce aux substances qui le composent, telles que le cannabidiol (CBD). 

Molécule extraite du cannabis, le CBD fait aujourd’hui partie des compléments alimentaires privilégiés sur le marché. Il est particulièrement apprécié pour ses propriétés apaisantes et antiinflammatoires. 

Pour ses nombreux bienfaits, la consommation du CBD a été légalisée dans plusieurs pays. Il est proposé sous différentes formes. Par exemple, des gélules ou des huiles de CBD sont disponibles sur le marché. Il peut ainsi se consommer de différentes manières.

À lire : top 10 des meilleurs films romantiques

Pourquoi consommer le CBD ?

Selon les études déjà portées à son égard, le CBD est notamment conseillé pour :

  • Les personnes souffrant d’arthrose ou de douleurs chroniques ; 
  • Les personnes qui souffrent d’insomnie ; 
  • Les personnes épileptiques ;
  • Les fumeurs souhaitant diminuer leur consommation ; 
  • Les personnes souffrant de nausées ou en manque d’appétit.

Néanmoins, au stade actuel, le CBD ne peut pas être considéré comme un médicament. Il ne doit alors pas servir pour soigner une maladie. 

Il importe également de savoir que le CDB est utilisé dans le milieu médical depuis plusieurs années. Nombreux sont les médicaments qui en contiennent. Ils traitent essentiellement la sclérose en plaques et certaines formes de cancer. 

Le CDB peut aussi être utilisé pour soulager les petits maux du quotidien. C’est un excellent antidépresseur. Bien sûr, pour combattre cet état de tristesse, il ne peut agir seul, mais en complément d’un traitement médical. Toutefois, les résultats de son utilisation sont encourageants : meilleure qualité de sommeil, appétit retrouvé, etc. Les gels et crèmes à base de CDB sont même excellents pour éliminer les douleurs.


À lire : top 6 des sites pour faire du design en ligne et gratuit

Quand et comment le consommer ?

Le CBD peut être consommé par : 

  • Voie orale (huiles, gélules, compléments et aliments au CBD) ; 
  • Voie sublinguale (gélules et huiles) ; 
  • Voie cutanée (baumes et crèmes à appliquer directement sur la peau) ; 
  • Vaporisation (e-liquides et cristaux). 

Il procure une sensation de soulagement. D’où son utilisation contre les inflammations et les douleurs. Toutefois, il s’avère important de le distinguer du THC, un cannabinoïde également présent dans le cannabis. Le THC a un effet psychotrope sur l’organisme. 

En revanche, le CBD procure un effet de relaxation, et ne présente aucun danger, même consommé à forte dose. Il peut simplement provoquer des engourdissements ou de la raideur musculaire au-delà du dosage prescrit. Dans ce cas, il faut éviter de prendre le volant ou effectuer des tâches qui nécessitent de l’attention et de la concentration.

Afin de limiter les effets secondaires, il est donc conseillé de prendre une faible dose au début. La prise peut se faire le matin, au petit déjeuner, au déjeuner ou pendant le dîner le soir. La fréquence de la prise dépend entre autres du ressenti et des besoins de chacun. Certains choisissent d’en prendre ponctuellement, pour gérer des problèmes particuliers. Pour d’autres, la prise se fait régulièrement.

Notons que le CDB est un traitement naturel, qui vise à corriger certains dysfonctionnements de l’organisme. Il peut être utilisé aussi bien pour la guérison, que pour la prévention. Sa propriété renforçatrice est un atout important. Le CDB agit sur le système immunitaire et le renforce.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *