Tous des chefs de projet, mais peu de gestionnaires qualifiés

La performance globale d’une entreprise dépend d’un grand nombre de facteurs. Entre sa stratégie de positionnement sur le marché, sa communication avec les clients, son modèle de production et les qualifications de ses équipes, plusieurs paramètres entrent en jeu. La capacité des managers affectés à la gestion de projet est aussi une variable clé. Wrike propose une vision assez novatrice sur ce point précis. 

La plateforme qui édite des outils logiciels de collaboration de développement et de logiciel de gestion de projet estime que tout le monde au sein d’une entreprise joue le rôle de chef de projet. Wrike a présenté cette idée dans une infographie détaillée, avec des arguments des plus percutants. Le concept vaut vraiment la peine d’être étudié.

Infographie offerte par Wrike – outils logiciels de collaboration de développement
Nous sommes tous chef de projet, mais tout le monde ne sait pas gérer un projet

La gestion de projet pour tous, une organisation méconnue, mais pas inédite

Wrike a énoncé sa théorie de la « gestion de projet pour tous » après une étude menée auprès de 1400 salariés et cadres travaillant dans des entreprises de tous les secteurs d’activités. Lors de l’enquête, la plateforme a demandé aux sondés s’ils ont la responsabilité d’un ou plusieurs projets dans le cadre de leur travail. 94 % des personnes interrogées ont répondu par l’affirmative. Or, 47 % seulement occupent officiellement un poste de chef ou de gestionnaire de projet. 

Ces chiffres révèlent une vérité frappante de l’organisation des travailleurs en milieu professionnel : tout le monde exerce plus ou moins le métier de chef de projet, sans le savoir. La conséquence logique de cette ignorance est que rares sont les gestionnaires de projet réellement formés pour assumer une telle responsabilité. Les données relevées par l’enquête appuient cette affirmation. 

Des gestionnaires… mal gérés

L’enquête menée par Wrike montre que 44 % des répondants se disent satisfaits de la manière dont se passe la gestion de projet dans leur entreprise. Néanmoins, ce niveau de satisfaction acceptable n’occulte pas les lacunes manifestes liées au manque d’expérience ou à l’absence de formation des gestionnaires de projet. 


Le sondage fait ainsi ressortir des défaillances dans la manière de collecter et de partager les informations importantes, dans la priorisation des tâches et dans l’élaboration des objectifs de projet. Ces trois situations apparaissent comme d’importantes sources de stress pour la moitié des sondés. 

Pourtant, avec une meilleure organisation et une formation adéquate en gestion de projet, ces problèmes ne devraient même pas exister. Les retards de livraison, les abandons de projet et autres soucis de communication et de coordination seraient évités grâce à un meilleur accompagnement des salariés.

Un meilleur accompagnement et un encadrement optimisé pour tous

Il est tout aussi important de savoir que l’étude de Wrike, éditeur de logiciel de gestion de projet, révèle l’importance de former tous les collaborateurs à la gestion de projet aussi tôt que possible. L’apprentissage doit se concentrer sur les aspects théoriques et les questions pratiques de la conduite de projet en milieu professionnel. Entre autres points essentiels à inculquer figurent notamment : 

  • les méthodes de gestion agiles et adaptatives ;
  • l’élaboration d’une liste de tâches ;
  • la planification des opérations ;
  • la répartition des ressources ;
  • le suivi des statuts ;
  • le partage d’informations ;
  • la centralisation des données ;
  • l’optimisation des échanges entre collaborateurs ;
  • la gestion du planning ;
  • l’utilisation de logiciels dédiés à la gestion de projet.

Il convient de souligner que l’entreprise et l’ensemble des collaborateurs bénéficieront tous de cette formation. D’un côté, une élévation qualitative et quantitative des compétences globales des salariés ne peut qu’améliorer les performances financières, technologiques et marketing de l’entreprise. 

Les gestionnaires de projet, eux, se sentent mieux encadrés dans leur travail, un sentiment synonyme de satisfaction et d’épanouissement professionnel. Même si tous les travailleurs ne peuvent pas décrocher le titre de chef de projet dans l’intitulé de poste, la formation leur donne une source de motivation supplémentaire. C’est un signe clair indiquant que la gestion de projet pour tous est réelle, que tous les talents sont appréciés auprès de l’entreprise.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *