Tinder en Inde

En Inde l’application Tinder déstabilise le système des castes

Tinder le remède contre les castes

L’application de rencontre Tinder envoie valser le système de castes en Inde. De plus en plus de jeunes Indiens succombent à Tinder. Le système millénaire des castes indiennes tremble avec l’application qui fait de nombreux nouveaux adeptes.

Ce site de rencontre made in America a forgé son succès sur un principe très simple: il suffit de s’inscrire via son compte Facebook, d’ajouter sa photo et de préciser le sexe et la tranche d’âge du profil recherché. Aussitôt, Tinder géolocalise des personnes à proximité et propose deux options, valider à droite ou refuser à gauche. En cas d’accord, les premières conversations s’engagent.

Article source Le Figaro.

Les castes ne sont plus le premier critère de recherche :

Au pays de Gandhi, c’est une révolution. Les épousailles sont exclusivement scellées dans son milieu, sa caste. Si bien que l’appartenance à une catégorie sociale place des verrous à tous les étages. Ce cloisonnement se justifie également par une autre norme sociale, les mariages arrangés. Floriane Zaslavsky, qui collabore au Centre d’études de l’Inde et de l’Asie du Sud (EHESS), explique: «Dans un pays où l’immense majorité des mariages restent arrangés et où les parents ont bien souvent le dernier mot, Tinder représente une bulle de liberté». Cette doctorante rapporte que cet outil numérique, «accompagne et rend visible un processus de libération des moeurs préexistant au sein d’une partie de la société indienne». Tinder a quitté le virtuel pour abattre les lignes de démarcation entre familles. Les jeunes Indiens s’ouvrent aux autres castes avec plus de facilité, et vont jusqu’à se marier.

Ce phénomène est principalement urbain. À Delhi, Bombay ou Mumbai, la génération Y est chaque jour de plus en plus nombreuse à l’adopter.

Une alternative aux mariages arrangés appelée à durer :

Un engouement qui s’explique aussi par le caractère «rassurant» de l’application. Tinder se base sur le réseau Facebook des utilisateurs, ils peuvent donc en théorie vérifier plus aisément l’origine et l’historique des profils suggérés. La gent féminine y est très sensible en raison des nombreux viols qui gangrènent ce pays.

L’Inde est devenu un marché clé pour la société Tinder en raison d’une croissance qui ne s’essoufle pas. La société indienne se révèle ainsi l’une des plus enthousiastes à confier son sort matrimonial à une suite d’algorithmes.

Source de l’article LeFigaro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*