citadelle maya guatemala

Découverte unique d’une citadelle Maya au Guatemala

Dans une forêt à la frontière entre le Guatemala et le Belize, a été découverte une citadelle Maya d’environ 2000 hectares. C’est la première fois qu’une découverte d’une telle importance a été faite…

Une ville Maya, dont la superficie est d’environ 2000 hectares, avec de nombreuses constructions y a été découverte. Il s’agit d’un site archéologique d’El Pilar, au Guatemala. Une étonnante découverte de l’archéologue Anabel Ford.

Une découverte pour Ford et son équipe unique :

« Nous avons découvert un tout nouveau composant de la plus grande place qui ne répond pas à toutes les attentes traditionnelles. Elle n’a rien en commun avec les centres Mayas classiques : la place n’est pas ouverte, elle est perchée au sommet d’une crête, isolée des autres constructions d’El Pilar et dotée de fortifications. À l’intérieur de ces murs, quatre temples ainsi que des terrasses concentriques », explique l’archéologue.

Une citadelle Maya :

Surnommée et définie comme une citadelle, cette découverte a été rendue possible grâce a un survol aérien. Un système de télédétection utilisant une technologie laser a permis la découverte. Celle-ci permet de voir à travers la forêt pour révéler des choses invisibles à l’œil nu. Ainsi, les ruines de la citadelle recouvertes par la végétation ont pu être mises à jour.

Lors des questions sont maintenant arrivés pour Anabel Ford et son équipe : « Quelle est son origine ? Quand a-t-il été construit ? Comment était-il utilisé ? Pourquoi était-il isolé ? »

Une première hypothèse sur sa date d’édification évoque une construction postérieure aux autres du site, vers l’an 1 200 de notre ère, alors que les autres constructions d’El Pilar datent d’entre 200 et 1 200 de notre ère, durant la période dite « classique de l’ère Maya ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*