exposition stardust à paris

Sue Rinski : «Because the night» l’Underground de Detroit en photos

Il ne faut jamais sous-estimer la sincérité et l’énergie de la jeunesse.

Petit flashback : nous sommes à la fin des années 70 et la scène punk passe par Détroit, la ville de Sue Rynski.

Jeune diplômée d’art, Sue Rynski a eu la chance de sympathiser avec des artistes devenus de véritables légendes (le groupe Destroy All Monsters, Sonic’s Rendez-vous 5, Iggy Pop, Johnny Thunders, John Cale, les Cramps, Père Ubu, les Ramones et Patti Smith, rien que cela !) alors qu’ils n’étaient encore que des jeunes personnes désireuses de percer dans le métier et de parfaits inconnus.

Elle décide, sans idées préconçues, de prendre des photos de ses amis afin de garder le souvenir de leurs premiers concerts et des moments d’intimité qu’ils passent alors ensemble.

Avec toute la fraîcheur et toute l’énergie d’une jeune fille débutante, mais motivée, curieuse et artiste, elle réalise des portraits de ses amis, photographie leurs premiers concerts, les coulisses, leurs états d’âme et leur vie quotidienne sans se douter qu’ils deviendront de véritables légendes et que plus jamais ils n’offriront au monde cette part d’intimité et de spontanéité.

Cadres inhabituels, innovation visuelle, accidents de pellicules, images fortuites, Sue Rynski, développent une recherche personnelle, un style qui lui est propres, captant une énergie qui traverse la pellicule, nous permettant d’accéder à une véritable vision de l’intérieur : ainsi sur un cliché transparaît l’amour et la complicité entre Patti Smith et Fred Sonic Smith (son futur mari), sur un autre une jeune chanteuse punk danse le pogo, nous dévoilant sa culotte et le constat est là sans appel : cette fille est sexy sans le vouloir et n’en a rien à faire, elle nous emmène tous, elle s’éclate, elle est libre. L’espace d’un instant, on ressent ce que devait être cette légendaire liberté punk.

Inspirée par ses amis, Sue Rynski propose des cadrages étonnants, créant alors sans le savoir une esthétique rock qui sera par la suite beaucoup reprise.

Bien d’autres photos composent cette exposition originale et décalée.
Mais le mieux c’est de passer à la galerie Stardust. En plus c’est totalement gratuit !

Exposition jusqu’au 28 novembre 2015.

Because the night galerie Stardust

Coordonnées :

La Galerie Stardust
19 rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
Métro Temple ou République

Horaires d’ouverture :
Mardi-Mercredi-Jeudi-Vendredi : de 13h00 à 19h00
Samedi : de 11h00 à 19h00
Site Internet : www.lagaleriestardust.paris

Merci à Nathalie Morgado, auteur et rédacteur web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*