Avis et critiques de Charles Bukowski – Les contes de la folie ordinaire

Charles Bukowski, avis et critiques

Présentation de l’oeuvre de Charles Bukowski, les contes de la folie ordinaire : Un livre qui porte bien son nom, car l’oeuvre est aussi folle qu’ordinaire. L’auteur à grand succès, qui touche principalement les lecteurs masculins n’a pas su me séduire par son franc-parler soi-disant « légendaire ».

charles bukowski


Avant tout, petite mise en bouche du style de l’auteur :

« Barnu l’a enculée pendant qu’elle me suçait ; il a fini le premier, a fourré son gros orteil à la place, l’a tortillé, a demandé :  » Ça te plait? »
Elle ne pouvait pas répondre. Elle m’a fini. Puis on a picolé pendant une heure. Puis on a changé: Barney à l’avant, moi à l’arrière. Après quoi il est rentré chez lui et moi chez moi. J’ai bu jusqu’à l’écroulement.
Il devait être quatre heures de l’après-midi. On a sonné à la porte. C’était Dan. Dan se pointe toujours quand je suis malade ou que j’ai sommeil. Dans est une sorte d’intellectuel coco qui a ouvert un atelier de poésie et qui connait bien la musique classique. Un bout de barbiche et toujours des petites citations chiantes plient la bouche, et pire que tout, il écrit des alexandrins.« 

[…] Extrait de « Pas de chaussettes ».

« Je sortais d’une période de biture qui m’avait coûté mon boulot, ma piaule, et ma tête. Cette nuit-là, je l’avais passée à la belle étoile et j’ai vomi au soleil levant. J’ai laissé filer cinq minuties puis j’ai fini la bouteille de vin qui trainâinait dans la poche de mon manteau.
Je me suis mis à marcher dans les rues. Sans but. Tout en marchant, j’ai eu l’impression d’en savoir long sur la vie et la mort. Je ne savais rien, bien sûr. Il faut dire que ma nuit ne m’avait PS éclairci les idées.
Je me suis traîné un moment, à moitié sonné. Je me perdais en considérations vagues, mais fascinantes, sur la perspective de crever de faim. J’avais juste envie d’un endroit pour m’allonger et attendre. Je n’éprouvais aucune haine pour la société, je n’en faisais plus partie. Depuis longtemps, je m’étais adapté à la situation. « 

[…] Extrait de « Le Zoo libéré »

charles bukowski jeune

Mon avis sur le livre :

À première vue les quelques lignes que j’ai publiées ci-dessus ne sont pas mauvaises pour sûr ! C’est ce que je me suis dit en lisant les premières nouvelles… Puis doucement les sujets et les dialogues des nouvelles sont devenus redondants. Vulgarité sexuelle, agissement ultra douteux, alcool… ils évoquent des sujets sulfureux visant à choquer et faire parler de lui… On a souvent à faire à ce genre d’auteur quelque peu révolutionnaire, mais en découvrant Charles Bukowski je ne trouve aucun charisme, envie, et surtout aucune subtilité, c’est un gros bourrin qui à juste eu beaucoup de chance d’être publié avec des histoires que beaucoup d’autres pourraient conter bien mieux.

Ma critique de l’auteur :

N’étant pas un expert dans la littérature de Charles Bukowski, je jugerai seulement le style de cette oeuvre, et afin de ne pas rester sur un mauvais a priori je vais m’atteler à la lecture d’autres de ses livres.
Cependant, dans ce livre que j’ai lu rapidement je me suis ennuyé, certes parfois j’ai peut-être esquissé un sourire sur certaines histoires tordues…

Mais je n’ai pas trouvé d’intérêt au style de l’auteur, inutilement provocateur, qui ne détaille rien et saute d’un sujet à l’autre en un quart de seconde. Ce qui ne donne aucune grandeur aux histoires. Aussi bien que les rencontres, lieux et détails qui peuvent sembler importants son mis de côté : aucune identité n’est apportée de façon réellement approfondie et cela manque vraiment à la plume de l’auteur lequel à la lecture de ce livre, me semble un vulgaire amateur.

Celui-ci surfe sans doute sur sa popularité pour écrire un flot de romans qu’il sait qu’ils se vendront sans réellement s’attacher au fond.

L’avantage de ce recueil c’est que l’on peut en lire seulement quelques-unes de ses nouvelles de temps en temps, ce qui permet d’échapper l’overdose, tant de fois citée par Charles BUKOWSKI….

Acheter Charles Bukowski – Les contes de la folie ordinaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*